– Splaining et malhonnêteté intellectuelle – Décryptage & sensibilisation.

Repérez les notions problématiques quand vous ne maîtrisez pas le sujet et imaginez ce qui va en découler pour une personne directement concernée. Est-ce que ce que vous allez dire vous concerne ou concerne des idées généralistes que vous avez sur des personnes dont vous ne vivez pas l'oppression? Voyez ce qui va découler de ce que vous vous avez à dire et si ça va vraiment apporter quelque chose à la discussion. Rationalisez. Évitez également de fétichiser des personnes discriminées. Leurs problématiques ne vous appartiennent pas, ni leur ressenti, ni leur vécu, ni leur mode de vie, mais respectez, et ne manquez jamais de vous excuser si vous blessez quelqu'un qui subit une oppression. 

Saga été 2018 Juillet – Personnalités Neurotypiques Inspirantes – La Grâce sur le fil du rasoir.

J'aimerais changer notre "Liberté, Égalité, Fraternité" en "Beyoncé, Diversité, Frosororité", un jour, je suis convaincue que dans un mouvement socio-politiquement régressif, aux dernières nouvelles, ces nouveaux comportements et revendications qui militent pour l'inclusion de tous commencent à faire leur chemin et qu'on entre en même temps avec l'aire numérique dans un mouvement parallèle de bienveillance nécessaire qui se met doucement en place.

Le Complexe de la plante verte.

Le Mur de toutes les silenciations. L'autisme en France, c'est toute cette tristesse de nos vies, le packing, les mamans frigos supposées, les vaccins bourrés de métaux lourds supposés, la pseudo efficacité de la méthode ABA, les enfants non verbaux avec et sans DI, les centres où soigneusement, le tabou et la silenciation  de ces … Lire la suite de Le Complexe de la plante verte.

Autisme. Un Handicap de Qualité Prestige.

C'est pourtant un exemple on ne peut plus banal, mais la difficulté du diagnostic et le handicap qu'il suppose résident exactement ici. À la frontière de ce qu'on fait pour s'inclure dans la société, de tout ce qu'on travaille sur notre paraître pour s'adapter, et toute la partie immergée de l'iceberg de ce qui se trame en notre fort intérieur pour y parvenir, que les personnes sans autisme n'imaginent pas trente secondes l'énergie hautement tarissable que ça demande.

Lettre à l’attention des employeurs pour inclure les autistes dans l’emploi.

Oui, oui, tu as bien lu, ami patron, cet article est exclusivement à ton attention car j'ai assez fait état de mes déboires pour ne pas avoir quelques recommandations sommaires à te faire sur l'échec cuisant  auquel tu fais face en n'embauchant pas plus de personnes comme moi... Comme nous, autistes femmes et hommes. Éternels oubliés de toutes les statistiques et pourtant diablement actifs sur les internets... autant que capables en dehors de ceux ci pour le peu que tu nous donnes notre chance, alors c'est le moment de me prouver ton courage et ta pertinence ! Si, si,  tu vas voir. Tu es le mieux placé pour le faire, en plus, pas vrai? 

Autisme et salariat. Un job inclusif.

Et je garde pourtant espoir, je ne suis qu'au début de ce nouveau job. Prête à éprouver s'il est à la hauteur de ses promesses et moi des miennes... Pourtant ce serait si simple si les informations sur notre 1% de la population, minorité des minorités circulaient mieux. Tandis que tous les outils, les moyens et les informations pour faire de notre force de travail, de notre pragmatisme, de notre résilience et de notre esprit en base de donnée , des valeurs ajoutées, existent déjà. 

Le deuil de la Normalité. Post diagnostic.

La comédie sociale ne s'arrêterait pas là où on le diagnostic démarre. J'aurai le choix de me présenter ou non comme une personne avec autisme, ce qui m'obligera encore à me nier moi-même, et chier sur mes propres principes fondamentaux pour être agréable aux autres et être acceptée de ci de là sans faire ma difficile sur qui voudra de moi. Ce qui supposera aussi que je m'exposerai encore plus et moins à des personnes parfaitement ignorantes de ce que ça suppose, et bourrées de préjugés et de clichés en tête que je devrai sans arrêt remettre en cause en éduquant et en souriant à toutes les accusations erronées que j'entendrai.