Culture du viol et passages aux actes. De la prédation en milieu militant.

Je checke ma chance d'avoir été tenue au courant de ces faits et dires, avant de m'impliquer où que ce soit et tout ça restera du vent dans mes oreilles, tant que je sais qui je suis et ce que j'ai à faire, si pour ma part je souhaite lutter pour l'inclusion des autistes, et là dessus j'ai déjà mon plan, sans monter d'asso ou tenir des conférences m'autorisant à chier sur mes pairs et les remettre en cause sans la moindre idées de ce qu'ils ont vécus ni de qui illes sont. En revanche je déplore tout autant la visibilité que veulent se donner tous les mecs au courant de ces actes comme si ça n'était pas leur problème, les pseudos #Niceguy qui ne sont pas "comme ça", les #NotAllMen qui ne sont pas capable de prendre conscience que ce genre de  types enculent aussi vos meufs, vos potesses, vos sœurs, vos cousines, vos tantes, vos marraines,  et toutes les nanas pour qui vous prétendez ou pensez avoir du respect, au sens propre comme au figurez et qui les menace si elles l'ouvrent ou refusent les pratiques pour lesquelles vos copains violeurs leurs foutent la pression, et que vous préféreriez aussi le savoir tant qu'à faire, et ne nous défendent jamais sur ces sujets, en se dédouanant par mille excuses qui n'ont pas la moindre validité en tout état de cause. Portez vos couilles, aussi, un jour, au lieu de venir ratisser à vos assos, vos orgas, vos événements, vos œuvres de la plus haute importance, meilleures que celles du voisin, parce que clairement si le féminisme et la sororité vous embarrassent, le meilleur moyen de vous en débarrasser c'est de lutter aussi contre ce genre de comportements et avec nous au  lieu de le maintenir sous silence par solidarité bite-couilles, vous êtes encore plus dégoutables de fait de maintenir ces faits sous silence en continuant comme si de rien était et en toute indifférence, et là non plus, vos mamies ne vous disent pas merci, et quand le sexisme aura disparu de vos pratiques, quelle que soit votre façon de la cautionner ou d'y trouver mille excuses pour ne pas vous impliquer alors que ça concerne toutes vos mères, de fait, on a aura plus besoin de revendiquer à avoir les mêmes droits que vous et ne pas subir le Patriarcat et la culture du viol sans cesse, donc oui le seul moyen de vous débarrasser des féministes, c'est de le devenir. À bon entendeur.

Publicités

Le parcours d’une conne Battante 1/4.

Étrange, bizarre, originale, marginale, "à part", spéciale, énigmatique, mystérieuse, anormale, folle, droguée (allez hop, tant qu'à faire, elle en aurait rendu service à combien de personnes celle là, faut il préciser que pour se droguer il faut quelques moyens, encore une fois?), barrée, tarée, cheloue, fantaisiste, extraterrestre, différente, drôlesse, drôle d'oiseau, personnage... Tout ce que j'ai appris en observant les autres, c'est que les gens ont plus facilement tendance à tirer vers le bas quand ils ne comprennent pas quelque chose, ou sont même carrément ignorants d'un sujet ;  comme un automatisme. Au lieu de tenter de voir plus loin que le bout de leur nez, se renseigner, et faire d'une différence une plue-value, par flemme, par maintien de leur zone de confort, ils préfèrent un raccourci qui leur convient.