Dr. Hans Asperger = Gros vilain Nazi… Ou pas.

On nous apprend dès les premières lignes  que Hans a collaboré activement à plein d'organisations nazies (pas bien), MAIS pas au parti lui-même. (ça part mal, ON NE SAIT PAS...c'est louche). Donc ce bon historien a eu accès a plein d'archives que personne n'avait lues avant lui, ok, (là non plus je ne rêve pas de pouvoir les trouver facilement, si ç't'ait caché, steak haché...) et un document en particulier daté de 1940 (on ne sait pas lequel non plus, archive nazie classée top secret, apparemment), qui  dit même chose, qu'il était en conformité avec plein d'idées nazies. On ne saura pas encore lesquelles, mais on nous laisse deviner. Et de fait, nous dit-on, il a fait allégeance à Hitler, et signé tout un tas de documents avec la formule Heil Hitler avant sa signature après l'annexion de l'Autriche à l'Allemagne en 1938. Point Godwin paroxysmique atteint...

Publicités

Le parcours d’une conne Battante 1/4.

Étrange, bizarre, originale, marginale, "à part", spéciale, énigmatique, mystérieuse, anormale, folle, droguée (allez hop, tant qu'à faire, elle en aurait rendu service à combien de personnes celle là, faut il préciser que pour se droguer il faut quelques moyens, encore une fois?), barrée, tarée, cheloue, fantaisiste, extraterrestre, différente, drôlesse, drôle d'oiseau, personnage... Tout ce que j'ai appris en observant les autres, c'est que les gens ont plus facilement tendance à tirer vers le bas quand ils ne comprennent pas quelque chose, ou sont même carrément ignorants d'un sujet ;  comme un automatisme. Au lieu de tenter de voir plus loin que le bout de leur nez, se renseigner, et faire d'une différence une plue-value, par flemme, par maintien de leur zone de confort, ils préfèrent un raccourci qui leur convient.