Dr. Hans Asperger = Gros vilain Nazi… Ou pas.

On nous apprend dès les premières lignes  que Hans a collaboré activement à plein d'organisations nazies (pas bien), MAIS pas au parti lui-même. (ça part mal, ON NE SAIT PAS...c'est louche). Donc ce bon historien a eu accès a plein d'archives que personne n'avait lues avant lui, ok, (là non plus je ne rêve pas de pouvoir les trouver facilement, si ç't'ait caché, steak haché...) et un document en particulier daté de 1940 (on ne sait pas lequel non plus, archive nazie classée top secret, apparemment), qui  dit même chose, qu'il était en conformité avec plein d'idées nazies. On ne saura pas encore lesquelles, mais on nous laisse deviner. Et de fait, nous dit-on, il a fait allégeance à Hitler, et signé tout un tas de documents avec la formule Heil Hitler avant sa signature après l'annexion de l'Autriche à l'Allemagne en 1938. Point Godwin paroxysmique atteint...

Publicités

Le parcours d’une conne Battante 4/4.

Le pendant c'est que j'ai marché pendant 37 ans à côté de mes pompes, à côté de moi-même, quand dans un autre pays j'aurais pu être poussée dès le plus jeune âge à d'abord, avoir moins de difficultés que ce soit pour mes études, dans mes relations aux autres ou dans le milieu professionnel, mais encore une fois je n'ai pas les moyens d'emménager au Canada. Et que si j'allais devoir vivre avec ça, ça me serait moins difficile de l'accepter que pour les autres.

Le parcours d’une conne Battante 3/4.

Nous sommes entrés dans une ère digitale qui peu à peu tend à devenir de plus en plus incontournable et sur laquelle les entreprises ne pourront bientôt plus faire l'impasse, qu'il s'agisse de communication, de marketing, de stockage de données et de tout ce qui va suivre et entrer infailliblement dans notre quotidien. Nous sommes aujourd'hui les profils types les plus à mêmes d'exceller dans ces domaines. Ce qui est d'avenir est déjà présent. Et les aspergers qui ont un grand sens du détail, et dont le cerveau fonctionne un peu comme une gigantesque banque de données, ont aussi parfois une bonne mémoire et une capacité de concentration exacerbée lorsqu'un sujet les passionne sont d'excellents exécutants dans ces domaines. Vous pouvez attendre de ne pas avoir le choix pour commencer à vous fier à ces talents. Ou vous tourner vers l'avenir dès maintenant, parce que dans dix ans, personne ne pourra se payer le luxe d'avoir ce train de retard.

Genèse 5/5. La vie étudiante.

J'ai appris ce qui faisait la distinction de genre, les critères de féminité même si c'était encore loin d'être de l'acquis, mais je peux quand même me targuer que les filles qui m'ont appris tout ça venaient de la bonne école. Celle de la normalité. Appris à me vêtir comme une fille, me maquiller, soigner mon petit corps, avoir une idée des enjeux et des comportements attendus quand on est une femme, même si je n'ai jamais su séduire à ce jour, et que je suis toujours d'une épouvantable maladresse en même temps que totalement aveugle quand c'est moi qu'on drague et que je ne sais toujours pas encore décrypter les implicites dans ce domaine.

Genèse 4/5. Le lycée.

J'aide à repeindre la cuisine après que la librairie ait "été incendiée par les fachos" dixit le panneau de bois qui est fixé sur la devanture pendant des mois... Vingt plus tard j'apprendrai que le déclencheur de l'incendie du couloir qui mène au bar de la lib' était un catho du lycée d'en face qui a voulu brûler une page Clairefontaine à cause d'une mauvaise note. Légende urbaine ou réalité? Je décroche à la 152ème blague sur les marins de Kronstadt, parce que j'ai beau relire le passage de l'encyclopédie en 10 volume familial de cette hisoire là, je ne trouve jamais ça drôle.

Genèse 2/5. Les 7 glorieuses.

La seule menace efficace était que si ma sœur et moi n'étions pas sages, au lieu de passer nos journées à se faire les mille misères, nous passerions nos prochaines vacances chez notre grand mère française... (qui était le contraire d'une mamie-gâteaux.) Au cas où un changement de décor nous aurait dissuadées de tenter de nous assassiner l'une l'autre à la moindre inattention. 

Genèse 1/5. Prime enfance.

Je ne suis pas née "Un jour Bleu'" comme Daniel Tammet, auteur du livre culte du même nom et autiste de Haut Niveau qui a la particularité d'être synesthète avec les chiffres et les suites de Pi, mais pas que...  avec qui ne partage que l'année de naissance, en revanche j'ai une mémoire assez infaillible en … Lire la suite de Genèse 1/5. Prime enfance.