R.Q.T.H. Rien sur Asperger.

Pourquoi la grâce et la reconnaissance quand on peut rester dans la médiocrité. Drôle de logique. Je m'habille seule. Je me nourris seule. De quoi je me plains. Et d'abord pourquoi foutre des droits à titre de principe de filet de sécurité quand je peux bien encaisser encore quelques burn -out et des petits harcèlements pendant les trente prochaines années et travailler uniquement pour bouffer, les distractions c'est tellement surfait. J'allais quand même pas me lever, gueuler "Bonsoir, Paris !" et me mettre à chanter.

Publicités

Orgueil, Clichés et Préjugés : La méchanceté et la négativité supposée des autistes. 2/3

Cet article fait suite  à la Partie 1, où comment je me suis faite exclure d'une entreprise soi-disant "Ouverte à la différence et à la neurodiversité" en voulant leur éviter des ennuis et grâce à la puissance d'un collègue Pervers Narcissique et manipulateur à souhait comme on les aime, en particulier en entreprise, quand la … Lire la suite de Orgueil, Clichés et Préjugés : La méchanceté et la négativité supposée des autistes. 2/3

Orgueil, Clichés et Préjugés : La méchanceté et la négativité supposée des autistes. 1/3

Je viens de faire une nouvelle expérience de me faire stigmatiser et exclure assez violemment sans le moindre respect des clauses contractuelles de mon contrat du jour au lendemain, lors même que je souhaitais éviter à mon entreprise de se mettre en tort d'un point de vue légal et l'avertir des agissements d'une intrigante qui ne finirait pas de nuire... Pour la partie contractuelle, afin d'y remédier, j'ai tout de suite fait un mail aux ressources humaines pour le leur signifier de la façon la plus courtoise et prévenante possible afin qu'ils ne prennent pas peur que je leur intente un procès ou que je mette à hurler au scandale... Et le lendemain, je suis arrivée au travail à 8h30, et ai été remerciée à 10h. Cet article est planifié afin de ne pas commettre d'impair quant aux conséquences de ce qui vous sera narré dans la suite, et comme au jour où je l'écris, je suis encore sous le choc, après avoir passé 3h hier à porter mon cerveau congelé avant que ma BFF me réconforte après une des plus tristes nouvelles et déception à laquelle j'ai eu à faire depuis bien longtemps.

Lettre à l’attention des employeurs pour inclure les autistes dans l’emploi.

Oui, oui, tu as bien lu, ami patron, cet article est exclusivement à ton attention car j'ai assez fait état de mes déboires pour ne pas avoir quelques recommandations sommaires à te faire sur l'échec cuisant  auquel tu fais face en n'embauchant pas plus de personnes comme moi... Comme nous, autistes femmes et hommes. Éternels oubliés de toutes les statistiques et pourtant diablement actifs sur les internets... autant que capables en dehors de ceux ci pour le peu que tu nous donnes notre chance, alors c'est le moment de me prouver ton courage et ta pertinence ! Si, si,  tu vas voir. Tu es le mieux placé pour le faire, en plus, pas vrai? 

Autisme et salariat. Un job inclusif.

Et je garde pourtant espoir, je ne suis qu'au début de ce nouveau job. Prête à éprouver s'il est à la hauteur de ses promesses et moi des miennes... Pourtant ce serait si simple si les informations sur notre 1% de la population, minorité des minorités circulaient mieux. Tandis que tous les outils, les moyens et les informations pour faire de notre force de travail, de notre pragmatisme, de notre résilience et de notre esprit en base de donnée , des valeurs ajoutées, existent déjà. 

Autisme, emploi, burnout, e-learning, MOOC et Big Data*. 2/2

Actuellement nous autres aspies du pays où on mange des grenouilles, ne sommes que le miroir grossissant du retard de l'état en sus de notre prise en charge, d'un tas d'autres dysfonctions systémiques. Le lapin blanc d'Emmanuel et ses prédécesseurs s'est égaré dans la 25ème heure* sauf que ça n'affole aucun de nos décisionnaires. En retard sur la transition énergétique, sur l'acceptation des sexualités qui diffèrent du foutu cis hétéro blanc, la prise en charge de nos toxicos, la dépénalisation des drogues, où le succès du Portugal devrait nous faire baisser la tête, en le télétravail, le revenu universel, la prévention des récidives criminelles, la transformation digitale des PME, la gestion du stress au travail, la prévention des maladies psychiatriques, l'intelligence artificielle, la cybersécurité, l'accompagnement des chômeurs, l'enseignement informatique, le handicap, la bioproduction, les prisons, à tous les niveaux, le logement des sans abris, le viol, la prostitution... Comment concevoir que l''autisme, minorité des minorités ne soit pas une goutte d'eau dans un vase renversé que personne ne regarde.