Jour 7 – Semaine 2 du Club des Baltringues.

7h15. Je me lève et je me bouscule, comme d’habitude. J’ai réussi à renverser la moitié de mon verre de jus d’orange sanguine aromatisé aux gélules de Zinc et de Rosea Rhodalia, PUIS, 3 heures plus tard, de la soupe de Potiron.

L’évier est officiellement débouché. Il aura fallu 3L d’acide chlorhydrique. Oui, j’ai essayé le vinaigre et les cristaux de soude, oui, j’ai essayé la ventouse (pendant des semaines, même en bouchant les petits trous de l’évier en haut). Non je ne pouvais pas dévisser en dessous : c’est colmaté. Non, 2 bidons de Destop Express n’y ont rien fait non plus. Cherchez pas le furet : Monsieur Bricolage avait rien d’adéquat et de toute façon, maintenant c’est fermé. Même dans Walking Dead, les magasins restaient ouverts. Ouais, le cintre en métal n’a rien donné. Moi ça se bouche tous les dix ans mais quand ça arrive ça rigole pas. Vous n’étiez pas là, quand je devais faire la vaisselle dans la baignoire et fiche de la javel partout avant et après.

8h00 : 16 000 infectés la veille. J’en suis à espérer que le virus me traverse un peu sans que je m’en rendre trop compte et surtout que j’en bave pas trop, histoire d’être immunisée quelques temps et d’aller LOLER à Lidl en en ayant rien à fiche des autres. Juste histoire que j’ai pas pris tous les trucs qui renforcent le système immunitaire à longueur de journées pour rien. (je vous dis pas la popotte que c’est). En même temps y a que ça à foutre. Parfois je toussote, très très légèrement. Et parfois j’ai des petites douleurs aux poumons depuis 2 jours. Mais comme je somatise très vite, j’en déduis rien. J’ai vérifié : pour l’instant, je le sens très bien l’ail du fromage à tartiner de la Mère Loïk.

9h00. Da-Crush va bien. Il s’ennuie, mais il va bien. On s’envoie des parodies de reprises de chansons en version COVID et des emojis (il commence à grave maîtriser, moi j’essaie de connaître tout par cœur, ça servira à mon job de demain et aussi à des jeux débiles de traduire des chansons uniquement en emojis : je conseille) . Genre ça, que le chat m’a envoyé ce matin :

Un seul Da-Crush va bien, et le monde est à vos pieds, ça rend le maté meilleur, comme ingrédient, Da-Morning-Crush.

Comme je ris à peine une fois par jour, ça m’a fait du bien.

Mon BF, sur sa colline m’envoie un « Mon traitement de fond me rend Fraîche comme une libellule des Marais ». Puis une photo de Raoult : « On t’a reconnu, Patrick Sébastien ! » C’est un jeu qu’on fait depuis des années dès qu’on voit un sosie de célébrité, on attend un peu que la personne sorte de notre champ de vision et on crie en chœur :

« Enlève ton masque *ici le nom de la personne sosie* , on t’a reconnu !  »

Je réponds « non, c’est Renaud ».

Mon traitement de fond aux Corticoïdes est pas une bonne chose dans le contexte. Je suis pas fraîche du tout sauf quand j’ai rdv en visio avec mon mentor de formation. Il est quand même sensé faire le job pour mes poumons pendant 24h (le cortico, pas le mentor), je sais pas quoi penser. Je suis peut-être pas fraîche, mais je suis propre, et je fais grave des économies de maquillage. Le gel pur d’Aloe Vera matin et soir avec l’éponge Konjac à l’eau micellaire, ça me change la vie. Pis je vais pas en plus être bonne, pour des débiles qui font n’imp’ dans la rue.

Je corrige les fautes de l’article de la veille. Dans mon immeuble, où les gens sont raisonnables, confinés et où le gardien passe toutes les parties communes, boutons d’ascenseur compris, à deux mètres quand on se croise, on aime bien traiter tous ceux d’en face de grosses merdes. Nous, le club des Parfaits, on respecte les distances.

11h00 : je découvre que j’ai juste passé 9h00 à prendre des cours et bloguer ensuite la veille, que de fait, je fais une mini crise de migraine hémiplégique et que ma main droite répond pas aussi bien que la gauche. Je prends un demi Triptan. Ensuite je plane un peu (vlà pourquoi je prends toujours que la moitié), le Triptan allez savoir comment, me file toujours un peu mal à la tête. Donc, je crois une nouvelle fois avoir pécho le Covido.

Je ne fais plus « Tssssss » quand je mate les margoulins d’en face. Je les regarde comme ça :

(j’espère que vous trouverez cet article sans me faire repérer : you DOUCHEBAGS and other pieces of shit). J’ai précisé que les immeubles en question contiennent largement plus de 400 habitations, ou pas?

12h30. Donc on est bien d’accord que j’ai pas du tout avancé sur mon PROJET 1 de formation. Que j’ai pas terminé la soupe de Potiron prép vers les 11h, parce que je vais pas descendre juste pour des Bananes. (oui, oui, oui, je suis toujours dans mon lifestyle de confinement de manger d’ABORD les vivres les moins folichons de mes dernières courses, et d’attendre que ça commence à s’infecter dans tous les sens pour me réjouir de comfort food et de moutarde américaine). Ensuite, je mate la suite de On my Block, les acteurs sont à chier, sauf Spooky. #TeamSpooky. (ok, il est pas au top non  plus, mais y a de la fesse et du biscotto).

J’évite sobrement facebook et twitter, à quelques pauses près, j’ai pas besoin de vivre le COVID des autres en prime. Juste l’état des soignants. Et leurs vidéos pour voir la gueule des patients. Mon ami éloigné qui l’a chopé va mieux. Et hop, la bonne nouvelle du jour : un immunisé.

J’ai signé une pétoche pour que tout le monde soit testé et qu’on approfondisse malgré tout les recherches de Renaud aka Patrick Sébastien aka Gandalf Raoult, enlève ton masque on t’as reconnu. Comme je dis toujours : « Sur un malentendu, on sait jamais »

Pas de nouvelles de ma commande de recharges de Vype. Je craque mon cul à l’idée de devoir aller au tabac demain.

14h30 – 18h00, je me colle sur mon PROJET 1. Enfin (je suis toujours lente au démarrage, en revanche une fois que j’ai le nez dans le guidon plus rien de m’arrête). Ouais, je dépite beaucoup de gens comme ça, quand on me connaît pas, y compris moi-même.

Donc je vais sur Canva, voir si y a pas moyen de moyenner un template de CV orienté comm’ marketing ou social media (clairement j’ai pris ça, parce que j’en ai à la fois marre d’être pauvre et de devoir travailler en plus quand j’ai du boulot). Je re-prends comme y a deux ans, l’abonnement gratuit rétractable dans un mois. Le truc sert à rien, tu peux pas incruste une tof sans avec Acrobat Pro. Je me vengerai en faisant des bannières pour mon site de VPC, ça me fera de l’entraînement.

Donc je vais sur CV maker, même si j’aime pas leur graphisme, et je remplis bien tous les champs en respectant les acquis des cours exprès pour, et le Projet 1… Et… 3h plus tard… je me retrouve avec un CV de 3 pages : je vous hais. Je vais devoir reprendre de scratch, sérieux, vous avez pensé au Soft Skills, ou comment ça se passe?

Idéalement, j’aurais du le faire en html. Mais ça fait 2 ans que j’ai pas pratiqué. (je crois que j’ai une révision dans un PROJET de plus tard).

16h00 : les baltringues d’en face font des ROULADES, sur leur pelouse, et des roues. En se tenant bien par la peau du bide pour s’apprendre.

Genre, j’ai une téléréalité de l’autre côté de ma baie vitrée. (et j’arrête pas de me répéter avec le même ton « Les débiiiles »)

16h30 : sms de folie. Ma commande Vype sera éventuellement livrée par DHL demain entre 9 et 18h. J’espère plutôt 9h, hin, parce qu’il me reste qu’une recharge et j’aimerais éviter de retourner au bureau de tabac.

18h02 de retour de la promenade du chien. Je déclare officiellement mon entrée d’appart’ comme SAS de Décontamination pulvérisé à chaque retour de sortie au Sanytol.

19h00, j’arrête tout et je vous fait ce résumé passionnant.

19h58, l’autre pine d’huître qui joue du saxo comme un pied en face, est reparti pour les applaudissements de 20h. Des baffes. C’est pas un lance-pierres qu’il faudrait, c’est une catapulte. J’ai plus d’acide chlorydrique, c’est bien dommage, mais on est pas en Angleterre.

20h08 : ILS ONT OSÉ LES CLASH. La goutte de trop. Là ça va trop loin. Foutez la paix à Joe Strummer. Je sais pas avec quelle sono pourrie à réverbe dégueu de salle des fêtes d’Argenteuil pour le festoche de l’Andouille de Guéméné avec les Ramoneurs de Menhirs en guests, ils envoient ça, mais j’ai les oreilles qui saignent. Qu’on leur pète les genoux.

J’attends les stats de @LeCoronaVirus_ sur twittère. En attendant, je viens de voir passer la tendance Nabilla. (Oui, elle aussi c’est une championne social media toutes Catégories bien meilleure que Macron, au niveau des résultats en analytics), je suis joie. ❤️

(ouais moi non plus, je pensais pas qu’y aurait marqué TPMP sur mon blog, un jour, c’est pas grave, sur la wishlist morts of fame du COVID qu’on a fait avec la daronne de mon filleul, on a mis Hanouna en bonne place, après Zemmour, pour les paris… Le Grââl ça reste quand même Sardou).

 

 

Jour 8 – D’un côté les confinés, de l’autre… Les cons finis.

Lever 6h44. Sans commentaire (ni réveil)

 

19000 infectés au total, et j’entends encore des gens raconter leur vie dans la rue. 1 joggeur sur la pelouse en face à 7h00. Bref, tout le monde s’en fout toujours autant. je trouve qu’on manque d’images d’hôpitaux et de malades (et de Nabilla) sur les R.S.

J’ai la main gauche qui craque. J’ai bien fait une migraine hémiplégique la veille. (oui, ça se balade). Tu m’étonnes que j’étais KO la veille.

8h00, je vais quand même terminer ma douche. Parce que ouais, j’ai besoin de ces deux heures pour émerger Je baille encore, et mon maté s’en fout. Si le mec de DHL ne vient pas me livrer mes recharges de Vapote, je suis screwed et je vais devoir sortir, j’ai pas envie. ça va être sympa pour faire la signature à 2 mètres.

90710740_3182550388431512_4379881251868246016_n

J’ai -50…. et je ne joggue pas. Arrêtez aussi de parler de votre printemps gâché dans le Nord et à Paris, il fait 10°. Y a plus de maison dans le sud (et moins de promiscuité), et vous pouvez rester dans vos jardins.

08h40. Bon bah, ça a pas loupé, les champions d’en face font de la corde à sauter, pas à deux mètres.

 

Gérard Darmon Rules. On est plusieurs à vouloir se teindre les cheveux en vert, en ce moment.

 

J’apprends aussi que Macron veut obliger les gens à être en congés confinement. 👏🏻👏🏻👏🏻

8h43 : Manu Dibango est décédé, j’ai la haine, les larmes aux yeux. Je l’aimais depuis 1993, moi, Manu Dibango. (Meanwhile  Michel Sardou is still alive).

09h15 : J’ai officiellement Sanytolé la couette, la housse de couette et mes semelles de chaussures de retour de la balade du chien. Toujours ces vieux cons qui sifflent le chien. Vous prenez du 10 mètres. Encore une machine. J’ai presque plus de paillettes de Le Chat pour en re-fabriquer, la shit.

10h30… Est ce que vous voulez vraiment le détail de tout ce que j’ai Sanytolé et passé au vinaigre.

11h45. Je m’entraînerais bien à faire du Rubik’s Cube, pensa-t-elle en passant devant le Rubik’s Cube.

12h00 psy. Disons c’est pas en confinement qu’on a le plus de choses à se raconter, mais enfin je vais recevoir cette fiche récap pour aider un peu me problèmes de comm’ avec les restes du monde.

12h45 : je sais pas si c’est moi qui a loupé ma séance de mentorat prévue à 10h et alors c’était le même I.D pour se connecter sur Zoom ou si c’est mon mentor qui m’a loupé (OU, si elle pécho le COVID). l’organisme me répond à côté de la plaque sur la question du financement Pôle Emploi + CPF + Quid du pognon avancé par rapport au coût total.

Note : ne pas oublier de faire un tir groupé pour que pôle emploi intègre enfin mon avant dernier contrat dans ses calculs, forcément que non vu que je gagnais plus, mais déso 6 semaines en intérim, ça compte.

Point Club des Baltringues en face : des gamins qui se tripotent autant que faire se peut et encore du Taï Chi. Si j’ai pas ma livraion de Vype comme annoncé dans la journée par DHL, je vais encore craquer de devoir aller chercher des recharges en Zone Infectée.

Note : On peut faire des masques avec des soutifs (ça reste toujours à rien, et il a été montré que les masques en tissus DIY sont limite contaminants et propagent le virus plus qu’autre chose), mais je suis sûre qu’en version soutifs, ça peut être carrément élégant

13h03 : Encore du pain de Seigle devant On my Block, sur Netflix mais avec des Sardines, cette fois.

Avouez que sur ce coup là, on rêve tous d’être confinés dans une Télé-réalité.

15h30 : J’ai mes recharges de Vapote pour 3 semaines : mon confinement est sauvé, prends ça le PMU! (sinon en face… c’est foot).

Et now, Ladies & Gentlemen 🥁🥁🥁🥁 :

 

 

LE HANTAVIRUS……. Bon, moi je retourne à CVmaker, là.

16h00. Très bien, donc si j’ai loupé ma session de mentorat dont j’avais bien besoin pour finir mon putain de cévé qui ne tient absolument pas sur une page, encore moins sur 2, c’est loupé. Merci la messagerie Mail, pour ton gros bug. Et de fait je viens de refaire une tentative pour rien… et de filer 2,95€ à MonCVParfait (n’y aller pas sauf si vous avez 3 ans d’expérience dans la vie, sans ça je suppose que ça doit valoir le coup, et c’est pas faute de concision pour une fois).

17h51. Bon, bah je vais me fabriquer 3 Litres de lessive, parce que je commence à avoir les rétines en feu. Et a priori, mon CV va rester le même que celui que j’ai mis à jour récemment. Ah bah non, y a pas la phrase d’accroche. *Va faire ta lessive, joy*

 

19h00. Je déclare forfait.

19h10. J’ai toujours pas promené le chien. MAIS Y A TRAINSPOTTING 2 SUR NETFLIX (On trouve les motivations qu’on peut).

Petit topo sur le 1 : si vous vous souvenez pas, (déjà y a en règle générale pas plus de 10 films que tchuent par décennie), tout est dans l’ombre et la lumière et dans le jeu de haut et de bas de persos en fonction de l’évolution des personnages (un peu comme dans la Nuit du Chasseur). 2ème truc : Ewen Bremner est un de mes acteurs préférés, en particulier depuis qu’il a joué dans mon film préféré de mon réalisateur préféré. Julien Donkey Boy, de Harmony Korine… mési, vous voyez qui c’est, c’est le mec de Gummo et Spring Breakers. Donc oui le 2 est bien juste parce qu’y a Ewen Bremner dont c’est pas vraiment la came de faire du cinoche alors que c’est un acteur essstraordinaire.

ADIOS (je vous ferai un point Club des Baltringues de 20h pour les soignants vers 20h… je prie pour qu’on en arrive pas au Petit Bonhomme en Mousse… bien que je sente que ça va mal finir. Et du Sanytol? Vous n’en avez pas… ça fait mal, pourtant un Coronavirus… (Les Dir. Marketing de Sanytol, si vous m’entendez : sponsorisez moi cet article, je sais pas avec quoi je paie le loyer le mois prochain, vous pouvez aussi me payer en bidons, je les vendrai pas au black quand on aura dépassé l’Italie en nombre d’Infectés).

Retour de la promenade du chien à pas 10 mètres de la maison : gros dilemme de choix de trottoir pour la bouze, parce que pendant que certains achetaient du PQ, aller faire le stock  sac deà la Niche BHV, est le dernier truc auquel j’ai pensé (si vous possédez un rouleau de sacs recyclables de fruits et légumes des supermachés, qui euc ne polluent pas les mers en engluant des tortues dans la bouze de nos chiens, je file mon adresse en privé, merci).

 

20h00. Le Club des baltringues s’échauffe… (et me gâche le début du film). Je vais me préparer ma fin de soupe au Potiron, je vous dis s’il se passe un truc.

En fait, j’ai zappé que j’avais fini la soupe de potiron, je suis obligée de faire un truc non-micro-ondable. Pas grave, je m’endormirai plus vite.

JE M’EN DOUTAIS : Ils ont osé Jean-Louis Aubert (alors qu’y a des vidéos de Jean-Louis en confinement qui joue tout se, qui circulent sur les RS, très bien). . . Je vous tiens au jus, si cette partie de la Lie de L’humanité, ramène d’autre merde. (Le gars qui joue du saxo depuis sa fenêtre a pas progressé, sinon, et celui qui fait « pouët pouët » avec son Cor de Chasse, a eu la flemme, ce soir, apparemment).

Si jamais ils passent Fauve demain, je leur fais bouffer la lessive.

20h08. J’ai du refermer la fenêtre 5 minutes… Y avait des voisins directs de MON immeuble en train de parler fort. Yerk.

20h14. « I will Survive ». 🎶*Ironie et rire de hyène*. Sérieux ils ont aucune limites. Le pire c’est qu’ils s’applaudissent. Je retourne à Trainspopotte en faisant la popotte. À demain.

Et puis j’ai frôlé la mort 2 fois aujourd’hui, j’ai appuyer sur le bouton de l’ascendeur avec un doigt (et non le coude) et oublié de rester en apnée pendant la durée du trajet. Il a fallu que je passe 20 secondes à me frotter les mains et que je me fasse une trace de gel hydro, en sus (et c’est pas très bon).

P.S : Appel à toutes les voitures : ARRÊTEZ DE VENIR ROUILLER AUTOUR DE LA POSTE : c’est fermé, on vous dit. Qu’est ce qui était pas claire dans « On est en guerre »?

Dites vous le 20ème arrondissement est fermé et foutez nous la paix. C’est tout contaminé, en plus… Faut que je descende voir si j’ai reçu ma feuille de soin… Faudra aussi que je trouve un moyen d’imprimer des timbres en ligne.

Et aussi, jetez vos gsm.

 

Jour 9 – Tout le monde s’ennuie. Je suis surbookée.

7h54… Bien dormi. J’espère être prête à 10h pour promener le chien.

9h00 : Distrib’ des nouvelles attestations de déplacement par le gardien. Apparemment le recours au rayon de papier est interdit. Je transgresse, je vais l’imprimer 2 fois par jour pour promener le chien. Il faut en prime mettre ses heures de sortie. Franchement, vous auriez pu faire une appli avec enregistrement et vérification de l’identité mais non : de la merde. On se demande bien à quoi vous sert tout ce fric… Ah oui, vous vautrer dans le luxe en appauvrissant le peuple pour un oui pour un non. Comment voulez qu’on gobe les « y a plus d’argent dans les caisses ». Arrêtez de nous voler.

Point réseaux sociaux : j’apprends le nombre de décès comptabilisés ne correspond qu’aux soignants, en omettant sciemment ceux qui meurent chez eux. Fuck it up, je retrouve plus le lien. Est ce que le Chat, peut m’aider à le retrouver? (le chat c’est une personne qui m’envoie des infos et des memes de ouf sur mon mur fb, sans fake news).

Je les aussi un post d’une personne qui demande comment gruger l’attestation pour aller se balader tout simplement parce qu’elle ne tient plus chez elle et que « la pelouse de l’immeuble ne lui suffit plus ». Et au lieu de lui dire de rester chez elle, les gens la conseillent pour lui dire quoi mettre sur la disserte qui nous fait office d’attestation. J’aurais proposer va lécher le trottoir, comme ça tu peux te balader partout, mais j’ai évité.

Gros problème communicationnel avce ma BF qui poste un truc en disant ne plus savoir quel jour on est de confinement et à qui je réponds, en lui donannt l’état des lieux… Mais je ferais ça pour la déprimer. Conclusion que tout le monde en a vraiment rien à foutre de ce COVID ou presque. Quand on sera plus que trois dans ce fichu pays de cons, je serai pas étonnée. Oui la France on l’aime ou on la quitte. C’est mon seul point d’accord avec Sarko, mais : À CONDITION D’EN AVOIR LES MOYENS or tout est fait pour que non. J’aimerais les chiffres de ceux qui sont partis de Paris pour aller se confiner ailleurs avec le ration de ceux qui ne pouvaient que rester. Qu’on rit jaune.

J’ai un syndrome Grippal. J’ai pris du Dafalgan. En vrai j’espère vraiment que c’est un bout de COVID et qu’il aille pas trop loin, histoire d’être temporairement immunisée et de moins flipper dans les rues.

11h00 La promenade du chien. Plein de gens dans les rues, sans chien ni sacs de courses : vous vous foutez vraiment de nos gueules. ça fait dix jours que la poste est fermée, pourquoi persister à vouloir y aller tous les jours?

On en a pour 2 mois. Mais ce serait bien que je m’en serve comme prétexte en me disant que je suis « large » pour ma formation. C’est pas le cas.

Imprimer des timbres c’est bien… à condition d’avoir de la colle pour les mettre sur l’enveloppe, par ailleurs que la poste est tellement fermée que ça fait maintenant dix jours que j’attends une feuille de sécu. Sympa pour le psy… je serai remboursée dans 3 mois. YOLO. Je crois à la prochaine on va interrompre, parce que je vois pas comment je vais pouvoir lâcher 280€ par mois, déjà que j’ai payé qu’un loyer partiel, que je suis pas la seule. Et que par ailleurs, payer des loyers d’avance alors que tu sais pas si tu vas crever ou non, je vois pas trop l’intérêt. Lâchez des tunes aux gens. Je sais pas dans quel pays j’ai vu qu’ils le faisaient, mais je vois pas comment les gens vont être solides pour survivre au COVID en ayant pas les moyens d’acheter de la nourriture descente.

J’avais une rencontre exceptionnelle avec Brigitte Fontaine, prévue dans mes évènements facebook, j’ai la haine. C’est l’heure des pâtes au pesto, sinon je vais jamais avancer sur ce projet 1. (maintenant que j’ai mon plan, je me suis donée la fin de la semaine pour finir, j’espère avant)

Point chiffres de la veille :

Capture d’écran 2020-03-25 à 12.31.31

Considérons donc que le nombre d’infectés total est sous évalué puisqu’il ne comprend pas les personnes asymptomatiques, ni ceux qui meurent chez eux. Et que les chiffres augmentent de nouveau en Chine depuis le 21/03. Mais certains (dont le club des Baltringues en face qui ce matin joue à faire des courses poursuites), ont besoin de se promener.

Sinon, le club d’escrime a envoyé des titos youtube pour pratiquer chez soi. Qui va re-pratiquer sans sortir de chez soi, hm? Limite envie de me mettre en tenue pour la confinement-credibility (en m’imaginant latter les baltringues d’en face).

Dans la série absurdus delirium : Je vois aussi des memes partout sur les artistes crèvent la dalle. Y a que vous au monde qui crevez la dalle ou comment ça se passe? C’est une campagne marketing? C’est quoi le bail? Permettez moi de vous rappeler que tandis que certains tiennent la caisse ou livrent des DHL et ne bouffent pas plus que vous, vous avez au moins la chance et la possibilité physique d’exercer votre job de rêve. Permettez moi de vous rappeler que c’est clairement pas en période de confinement que ceux qui en ont pas les moyens vont privilégier d’acheter vos sculptures/dessins/que sais-je avant la bouffe. Et si vous êtes proprio d’une maison, y a de quoi encore plus fermer vos gueules. Quant  à ceux qui ont des jardins qui accessoirement (en plus de pouvoir prendre l’air) leur permettrait de faire pousser des trucs, vous avez encore moins d’excuses. Au suivant. Putain de boomers. En tout cas vous avez tous un point commun : vous méprisez largement ceux qui ne sont pas de votre génération le reste du temps, c’est clairement pas le moment de venir demander à ce qu’elles vous entretiennent un peu plus avec la merde que vous nous avez laissée (et l’argument « c’est tout ce que je sais faire de mes dix doigts » ne fonctionne pas).

On commence pas à écrire un peu n’importe quoi au 9ème jour de confinement? Oui, Non? C’est un sondage…

12h52, jai pas encore mangé, je voulais me mettre au taf à 14h00 (toujours pas de nouvelles de mon mentor depuis mon lapin sans faire exprès).

15h49 : Le Club des Baltringues d’en face est bien dans sa pelouse côte à côte en banc de 10. Sérieux si je chope le COVID au Supermarché, je les tiens direct pour responsables. Ou alors ils vont finir par s’auto-immuniser, comme dans les soirées COVID aux States (ouais, ils font ça en ce moment).

15h58 : Un miracle a eu lieu. MON CV DE FUTUR C.M est prêt !

Je me reconnais de nouveau… (j’ai failli lâcher un vieux Word repassé en .pdf)

J’ai plus qu’une envie : aller chercher une Heinek et fêter ça, mais comme le G20 à côté est fermé, j’ai peur de traverser les 2 autres rues. (en même temps j’ai un prétexte pour aller à Casino, j’ai plus de savon de Marseille, ce qui est totalement bidon, à moins qu’ils vendent aussi des enveloppes prétimbrées, mas si ça avait été le cas, je le saurais… HAN, mais y a aussi carrefour City à côté, y aura personne et ils ont des chips au piment d’espelette).

Et ne me dites pas tout ça pour un CV, ça fait tellement longtemps que je chercche plus de taf et qu’il vient à moi ou que je chope le job que je veux que c’est pas la question, juste là fallait un truc de champion avec des shiny colors et un nombre limité de caractères alors que je bosse depuis 20 piges…. dans plus de 20 boîtes (calmez vous, y a 3 ans d’intérim dans le lot… ok ça fait beaucoup quand même).

 

Carrefour City m’a eu, je suis l’ordi depuis 11h, là, quand même, et je commence à saturer. (et je viens d’installer wrike,qui commence déjà à m’énerver avec ses 5 mails de démarrage)

17h10 : Confirmation : les gens n’ont rien à foutre de rester chez eux, encore moins de respecter les mesures. Les rayons sont vides = à quoi bon + plus jamais tant qu’y aura de la bouffe dans le frigo. Oui : j’ai passé mes canettes au Sanytol avant d’en ouvrir une. Et donc sachez qu’on peut faire un Gantt en buvant de la Rince Cochon. ET  OUAIS.

Sinon et si tout va bien : seules les personnes dénuées de bon sens passeront en premier à la purge du COVID… Et franchement, quand je vois ce que je vois… Bah ça risque pas de me déranger plus que ça étant donné que je suis à risque, que je suis sûrement pas la seule, et que pendant ce temps, des gens se racontent leur vie sur les trottoirs sans se soucier de rien. Le seul truc cool, c’est qu’on peut marcher sur les routes (à condition d’avoir une bonne ouïe et de se retourner souvent). Et sinon je me pose toujours les mêmes questions, comment font les gens pour aller dans les boulangeries ET faire des courses. En tout cas c’est pas le dealer de crack d’en bas de la rue que ça dérange, mais je commence à me faire du souci pour lui aussi. (parce qu’à part ça, il emmerde personne et il reste à sa place). Le dealer de Crack niveau respect : 1. Les gens : 0

 

17h50… Je comprends pas pourquoi les gens ont vidé tous les stocks de binouze. La Rince-Cochon, c’est vachement bon. Parole de fausse autiste qui boit de l’alcool et qui fait du sesque.

Ah tiens, j’en ai une bonne à vous raconter au fait… Sur les 2 autistes français connus qui prétendent que les autistes ne sont pas intéressés par le sexe. Et bah vous savez quoi? Je suis allée sur mon petit groupe anglophone que j’aime bien. (qui est un peu international aussi, 6500 membres quand même). Et à la question « Est ce que le cul fait partie de vos activités et si oui y en a t il parmi vous qui sont hyper à fond »... Y a eu trois tonnes de oui… ça fait quand même beaucoup de faux autistes dans le monde. Moi je l’imagine en croisade le Monsieur qui a sorti que les vrais autistes ne parlent que de sesque partout sur les Réseaux Sociaux, et n’aiment pas ça, sur son âne cheval de Croisade, en armure dont l’écusson serait un panneau avec un gros sesque et une barre rouge en travers comme sur les panneaux de signalisation… Ouais le confinement ça fait dire n’imp’, une gorgée de Rince Cochon, ne fait pas ça. bref : GANTT (en fait ça m’oblige à regarder le programme de formation de très très très près et j’en rêve pas).

18h22 : capitulation, c’est parti pour 2h au tel avec la daronne.

19h00. Finalement non. 30mn. Du coup j’appelle mon BF.

… Qui me rappelle. Jusqu’à 22h45.

à 20h, les baltringues d’en face sortent à la fenêtre … Cette fois y avait de la trompette, et le mec de la sono nous a envoyé… Tenez vous bien :

LOUANE… Du Courage (qu’on a remplacé par « du Fromage » avec mon BF.

On s’est aussi tapé le discours de Macron, sauf à trouver qu’il avait une jolie veste, ce FDP (pour Frais de Port, comme tout le monde aura compris), c’était encore plus creux que la fois précédentes. Perso, je suis sûre qu’il essaie de choper le COVID pour faire genre-genre, et je me dis aussi que si c’est le cas, ça donne un peu d’espoir parce qu’a priori, et selon la rumeur, il mangerait beaucoup de farine avec le nez, du coup ça donne un peu d’espoir.

Est ce que je vous ai partagé celle là, ou pas?

Une nouvelle fois c’est Nabilla qui a tout compris avec un nouveau buzz que j’ai trouvé hilarant.

… Le lendemain je ne m’en remets toujours pas.

Da-Crush a finalement installé Whatsapp. Da-Crush utilisera t il Whatsapp est une autre question.

Finalement j’ai un date avec mon mentor à 13h le lendemain. Je vais dormir comme du caca, et on veraa demain, déjà j’ai enfin trouvé le bon template pour faire un diagramme de Gantt qui a de la gueule, maintenant je dois faire le tour de tous les projets pour le finaliser. (à vérifier avec mon mentor, parce que je suis pas certaine de pas être déjà tombée dans l’excès de zèle pour un truc que j’aurai du boucler en 20h… et sur lequel je suis restée une bonne grosse semaine de 8h par jour…

Comme le chien est super cool malgré les promenade écourtées, hier elle a eu droit à un mini plateau de fromage, adapté à sa taille et son estomac, emmental, grana padano, yahourt.

 

Jour 10 – FC Coronavirus vs Real Gouvernement. Début du match.

 

Lever 7h00. Tombée du lit.

Aujourd’hui, ceci :

Là, très sincèrement, j’ai l’impression que tout est dit… On est baisés. J’attends que Macron prenne la fuite à Varenne. D’une manière ou d’une autre, on ne peut pas continuer comme ça, et on ne peut pas accepter une crise de plus.

Heads will roll.

En particulier en sachant que le fric existe, et que c’est pas le moment de nous faire gober le contraire.

Confinement prévu au moins jusque fin avril. Pourtant si vous avez vu Casa De Papel, la solution est simple. Il faut arrêter d’emmerder le peuple avec de l’argent virtuel, des dettes virtuelles. Dans un régime de pouvoir et de hiérarchisation des humains avec pour seul but… de posséder des bidules.

Et puis encore cette info comme quoi, un astéroïde va nous « frôler » s’il ne nous écrase pas directement la tronche, prenez ça dans vos bunkers parfumés au Chanel n°5. On est plus à ça prêt. La nature reprend toujours le dessus.

C’était ça ou une ère glaciaire, à ce rythme. Le permafrost fondra peut-être pas cette année, je suis un peu déçue du coup. L’anthrax avait l’air plus sympa que le Conardovirus, morts pour morts.

Le seul constat que j’arrive à faire depuis l’élection de Macron, c’est que ce mec essaie clairement de nous buter. Bah maintenant que c’est le cas, elles ont belle gueule les entreprises… et alors demander à gratter des billes en exposant les gens, je vois toujours pas le but.

J’avais pas vu non plus que mon ancien boss faisait des stories partout, j’en ai vu passer une hier sur whatsapp… Le mec essaie de refourguer sa came aux gens et qu’ils commandes par internet. Du nawak.

Et sur internet… On va être limités aussi, parce que tu comprends il faut privilégier les gens qui sont en télétravail, et y a trop de visio en ce moment. Du grand n’importe quoi.

En sachant que de tout efaçon, si tu ne peurres pas du Coronavirus, y a encore moyen de crever de faim. Jamais vu un chef de guerre aussi merdique. Chais pas moi, au lieu de dire aux gens de lire, peut-être qwue lui devrait lire Sinoué L’Egytien.

Point baltringues d’en face : ce matin sur leur totem de pseudo immunité (aka la pelouse) : c’est passé à Yoga et altères… Bref des trucs qu’ils pourraient aussi bien faire chez eux.

C’est aussi le jour des poignées de portes et du sol et autres placars et interrupteurs à désinfecter, aujourd’hui, comme tous les 3 jours. En prévisionnel c’est un tiers de la population, qui va crever du Coronavirus. En france, ps de masque, pas de tests, interdiction de la chloroquinine (ça encore ça peut se comprendre, parce que même si ça marchait, faudrait établir le dosage et la combi en molécules, on en est pas encore là.

100 morts en 24h dans les Ehpad, qui pour beaucoup sont des lieux insalubre… à 5000€ par mois et par tête. Ici, les morts en milieu hospitalier risquent de finir brûlés, parce qu’enterrer tout le monde décemment ça pourrait devenir complexe.

En espace, déjà, ils placent les corps alignés dans des bâtiments de grandes surfaces. Est ce que ça fera une colline à la fin?

10h45. J’entends une ambulance. La machine à laver vient de s’arrêter. (les serviettes de bain et le tapis de la salle de bain, cette fois).

Je dois faire le virement de ma consultation psy. Je doute de recevoir les feuilles desoin, déjà que j’attends l’avant dernière depuis 15 jours. Je crois pas deux secondes que la mutuelle va me renvoyer ma carte de tiers payant avant de devoir retourner à la pharmacie pour les antihistaminques. Je ne foutrai plus un seul pied dehors sauf à 3 mètres pour le chien. Je dois mettre à jour la promo d’un truc qui se vendra sûrement pas plus, vu le contexte. Mais par principe. Ensuite je vais taffer toute la journée, et sûrement repasser une commande de Vype en préventif.

12h00. Des questions existentielles : faire ou ne pas faire de la cuisine alors qu’il reste de l’Ailladou et du pain de seigle? …

13h00. Rdv mentorat. Là, j’ai toutes les billes et y a plus cas. Mais je dois faire des courses en iigne, parce qu’avec 7000 cas sous-estimés mais confirmés en IDF, et vu l’expédition de la veille, je fous plus un pied dehors sauf avec le chien. .. 5 mn chrono max.

Sauf que j’ai commencé Lil Peep à 12h30… et que donc à 15h56, et après s’être envoyé 10 000 conneries avec mon BF : no fuck, demain si je me lève pas à 6h, je suis screwed. Donc je regarde la fin du truc (c’est un peu longuet et assez chiant, aussi). Accessoirement ça fait aussi 2h que j’ai la flemme d’aller chercher des galettes bretonnes et un verre de jus d’orange dans le placard de la cuisine.

EPIC FAIL pour les courses en ligne, toujours pas de créneau de livraison. Da-Crush craquicouille en son confinement, et je le comprends bien (ça m’emmerde quand même, parce que c’est un jeune homme bien patient le reste de la vie… ou pas ?… Ouais j’éluciderai ce mystère au chocolat un autre jour, mais ça m’emmerde quand même. A un moment on sera tous résignés, sauf certains qui risquent d’y laisser leur santé mentale, et là je me sens pas concernée, pour une fois le certif’ d’autisme sert à quelque chose : la gestion de crise sanitaire…  en pilote grosse moule de canapé. On y perd quand même tous. Même quand on supporte relativement bien la solitude. Sérieux je dirais pas  no à un hug avec une bonne paire de biscottos, mais j’ai tapé Marshall Mathers dans la recherche de produits pour les courses, et y en avait pas en stock. J’étais éventuellement ok pour les pâtes et le PQ, en revanche la pénurie d’Eminem, j’arrive moyen à la relativiser.

 

17h00, So yes, j’ai pu repasser une commande  Vype à moitié prix livraison offerte  pour tenir le mois d’avril, parce que merdasse qu’on est mal barrés. En revanche les courses Bugguent. GanttProject aussi (et je trouve pas un collaboratif valab’ pour faire mes diagramme, et sérieux JE NE ME RECOLLE PAS A EXCEL, je fais pas cette formation pour faire du excel faut pas déconner…

Va savoir comment dans un subit relan d’énergie, j’ai grave envie de mettre à jour mon journal de bord, qui est aussi pour la formation. (je suis sûre c’est les galettes bretonnes, le jus d’orange sanguine, je vois trop pas comment).

Sinon en face  : bah ils sont toujours aussi crétins, ça se balade ça batifole.

ORPI, je le mets en gros, parce que tout le monde sait que c’est les pire bâtard de l’immo que la Terre ait chié… m’a augmenté mon loyer aller hop, 7 balles. C’est devenu Orpi depuis pas longtemps, je crois qu’ils sont pas au jus que mon électricité est pas aux normes depuis la construction de l’immeuble. C’est bien ça me fait un levier anti casses couilles, dès qu’ils essaieront de me la faire à l’envers. Je suis déjà allée à l’ADIL pour l’engagement aux réparations pas faites de la proprio.

18h40. Gantt va devoir patienter jusqu’à demain. Je sais pas non plus d’où me sort cette soudaine procrastination, heureusement j’ai aussi une appli pour ça, mais ce soir jeme conditionne à me coucher tôt, parce que ce fichu projet 1, JE SAIS, que je peux le boucler demain dans sa totalité. Longue.Au.Démarrage, la fusée joy.

OKAAAYYYYYY, j’ai trouvé le moyen d’acheter un pauv’ t-shirt avec marqué Berlin dessus à 1,50 zorro sur Vinted… quand les points relais seront réouverts… UN JOUR. QUI SAIT!

On vient de se souhaiter bon courage dans cette épreuve avec la Vintie. Beh oué, on va en ressortir pareil. Et j’imagine que le 1er jour de la libration va ressembler à une victoire de coupe du monde… aka, les meufs vont se faire emmerder X 1000 quand tout le monde sera dans les rues au café du coin pour fêter ça… Unless l’astéroïde du 29 nous tape sur la gueule, mais pour le moment j’ai vu ce truc sur aucun site sérieux.

J’imagine qu’on a tous eu une journée ennuyeuse, du coup ceci :

… Je viens de nommer mon Journal de Bord… Gérard, Gérard le JDB. C’est l’heure de mes pâtes au Pistou (toi aussi sur ton facebook tu peux dire à tout le monde ce que tu t’apprêtes à faire à bouffer)… Point Club des Baltringues d’en face à 20h comme tous les soirs… Ces gens qui nous font passer la barre des 40 000….

Je vois confirme officiellement que c’est la grosse Merde In France, j’ai entendu 5 ambulances + aujourd’hui…  Pardon… 6

Il est pas 20h, les baltringues font des chants sans paroles dans la pelouse avec des lampions à la main, en cercle. Leur ennui me fiche le seum. (Ce soir je mate The Great Hack sur Netflousque, ça a l’air pas mal du tout.. c’est un docu, je préfère les docus, les séries c’est vraiment quand j’ai rien à me foutre sous la dent).

20h04. Chanson 1 : « Satisfaction » des Rolling Stones…

Ce que j’en pense :
#TeamBeatles.

 

 

La chanson suivante : Dépêche Mode « Enjoy the silence » (et ils dansent derrière les fenêtres en faisant du bruit sans connaître les paroles… Comme des connards… L’ironie du truc. C’este exactement dans ce genre de moments que t’es en droit de te demander si les gens sont VRAIMENT cons ou le font VRAIMENT exprès. Mais bon, vu que je me les tartine toute la journée, au point que j’essaie d’éviter de regader à la fenêtre… je sais ce qu’il en est, malheureusement. Ils dansent comme des patates, c’est pas juste horrible auditivement avec la reverb de merde. B.A.L.T.R.I.N.G.U.E.S.

ç’aurait été moi je te leur aurais collé le Club des looser, direct. Histoire qu’on échange les seums respectifs à devoir se piffrer.

Bientôt ils vont nous faire des veillées funéraires, à la « Aujourd’hui Maman est morte. Ou Peut-être hier, je ne sais pas »

Bon 3ème chanson, le gars nous gonfle c’est toujours la même, une soupe inidentifiable qui a du passer sur toutes les radios l’automne dernier. Sérieux, quitte à avoir une télé malgré moi branchée h24 sur Intervilles, Dieu aurait me coller Arté… ça aurait fini d’être chiant pareil, mais au moins j’aurais appris des trucs, là on se croirait dans la Ferme des Célébrités. JE LES HAIS.

Oh noooon…. y a une 4ème chanson, il est 20h14, p*** vazy j’vais ouvrir une cagnotte pour un lance flammes. ça les a pas traversé deux secondes les 6 ambul’ alors qu’y en a eu que 2 hier. Ah non, je les pleurerai pas. Je vais mater mon docu avec mon Bose QC, c’est plus possible autrement.

 

Jour 11 – Jour Zéro de l’hécatombe.

07h31. On va se parler plus tard… Là je viens juste de me réveiller.

9h30. Je crois que je vais aller faire des courses pas en heure de pointe : FAIL… Parce que non, la livraison via primenow, ne marche toujours plus. J’oublie trop souvent que j’habite à Paris. Que trouver un tabac de jour comme de nuit ça va, de la bouffe aussi, se faire livrer : gratte toi les ovaires, si tu peux.

7h30 ambulance.

9h22. Ambulance.

État des lieux de la queue à Casino avec un micro respect de la distance, cette fois, sauf ceux qui la font pas et sortent d’ailleurs et passent tranquillou  à 20cm l’air de rien. J’ai même des champions, tu leur tournes le dos quand ils font ça (j’anticipe), et qui te font des « pfff… » juste après genre « méyeuuuh, c’est MOI, je ne suis pas contaminé, C’EST MOI ».

Vous êtes pas contaminés, mais… vous vous tenez côte à côte entre potes à vous raconter vos vies. Vous appelez vos potes en pleine rue, la gueule grande ouverte pour parler du COVID… pendant 45 longues minutes d’attente jusqu’à épuisement du vocabulaire. Même moi, je fais pas ça, déjà pas en temps normal, alors pour que j’ouvre la bouche dehors quand je me fous pas en apnée pendant 20 mètres après avoir croisé la route de quelqu’un même à deux mètres, ça me viendrait pas à l’esprit. Mon ridicule ne tue pas. Peut-être que j’exagère avec mon sanytol sous les semelles quand je rentre. Peut-être que j’exagère, avec mes coudes et mes pieds sur les boutons, les interrupteurs, mon gel hydro 3 fois, avant d’entrer au supermarché, après avoir déposé mes courses sur le tapis, et encore avant de sortir du supermarché. Mon seul caddie dans une main, mon autre main dans ma poche. le nez dans mon écharpe, le col relevé comme un caméléon colérique, façon collerette anti projection par derrière.

Ce matin la vidéo facebook : ceux qui prennent des antihistaminiques parce que rhume de foin, affaiblissement du système immu touça : prenez les le matin. Il fait encore froid ici, mais je prends le matin.

Peut-être que j’exagère au supermarché, à attendre que les gens passent en restant à 2 mètres avant d’aller dans mon rayon de besoins. Où en achetant de l’ail, en tenant à mon ail, que je mange déjà le reste du temps. Mais moins.

Peut-être aussi que j’exagère, quand j’ai rempli le frigo, d’avoir enlevé tous les emballages inutile, avant de les descendre au recyclage, gel hydro avant et après. Poignées de portes au Sanytol juste après.

MAIS, je reste immunodéficiente  avec une capacité pulmonaire en dessous de la moyenne depuis des mois, sous cortisone, bien qu’ayant arrêté de fumer des cancérettes le 1er janvier.

Le problème c’est que c’est tout ce que je peux faire face à ceux qui se baladent dans la rue, sans chien et avec un petit sac, qui s’assoient sur des rebords de mobilier de rue « pour prendre l’air », faire des selfies avec le masque baissé et le relever ensuite avec les doigts. Et ces gants, qui ont été déclarés limite plus crades quand t’as tripoté un tas de trucs avec et que tu les enlèveras comme ça, sans précaution (oh bah ça va pour les mains : j’ai mis des GANTS, ce certains font pas pour contourner le savon, c’est ouf), ensuite, et puis sans les jeter forcément, parce que les boîtes de gants, c’est limité en nombre dans les magaz.

Les masques : toujours ceux qui servent à rien, que les gens tripotent mille fois, en tissus : avec l’air qui passe bien de chaque côté. Les élastiques au dessus des oreilles. Les masques à poussières pour par exemple quand tu manipules des produits chimiques ou que tu fais du polissage et ce genre de trucs. De la pisse de chat, pendant que les soignants…. tombent malades à cause nos comportements.

22000 hier en France, 66000 après demain. Fini de rire.

7 ambulances hier. Je sais quand la saison de la grippe arrive en octobre, quand je travaille et que j’entends tousser plus de 2 fois dans le métro blindé, je sais que c’est là. Là ça toussait gras, loin derrière, d’hab je mets pas l’écharpe sur le nez qui sert encore moins à quelque chose, là si. Et puis en arrivant l’écharpe est restée dans l’entrée et j’en ai changé. Le pull, aussi. Celui dans lequel j’engonce mes mains avant d’ouvrir des portes avec. La veste, le sac, les clefs dans l’entrée et quand j’ai descendu tous mes recyclables, je gel hydro alcoolise. 20 secondes. Ensuite je sanytole une lingette et je repasse toutes les poignées.

J’avais déjà à manger pour 2 semaines, mais le niveau baisse, et c’est demain que ça pue. Hier les ambulances, aujourd’hui plus rapprochées. Aujourd’hui des toux un peu partout et pas de coude. Les coudes, ils restent à la maison, c’est pas pour le dehors. Le sachiez tu? Un éternuement se propulse autour des 300km/heure. Non, pas de coudes. La dame devant moi à deux mètres. Les autres n’ont toujours pas la notion métrique.

Un autre champion qui remonte en vélo avec son masque à  poussière set son petit. « Y a plein de magasins vides plus bas, mais personne y va, vous, vous faites la queue, mais y a plein de magasins moins chers ».  Traite nous de merdes, tant que t’y es avec ton besoin de t’exprimer, ça ira plus vite et tu nous fera moins chier, cocotte.

Merci pour ta sollicitude, tes injonctions et tes bons conseils, mais on a peut-être pas les mêmes petits sacs, on a surtout des caddie et plusieurs grands sacs pour ceux qui n’en ont pas. On a peut être pas de vélos, nous. Bref, mêle toi de ton cul., ni le même portefeuille.

Provision de Elben (pour ceux qui ne sont pas strictement vegan : Elben parce que le lait je le supporte pas, mais fermenté, si, et c’est bon pour le système immu, mieux que ton actimel, sache le). Provision de jus d’orange. Frais. Juste pressé, celui en plastique pet, au rayon légumes. 3LITRES pour aller avec mon Zinc pour le système immu. Tous les matins, 2 comprimes de Zinc, un verre de Jus d’orange et plus si affinités l’après midi. Mes foutus 3 têtes d’ail bien jolies et bien choisies, ail français, pour une fois. 9,95 le kilo pour 14,95, celles qui viennent d’argentine en avion Boeing dans leur joli filet de plastique violet. Bah quoi j’irai pas à Cerise et Potiron pour de l’ail de Lautrec. Ici c’est Ménilmontant, c’est plus proche de la ruche à mites que du Grand Palais. Et j’ai pas un jardin dans les montagnes Corses.

Terminé Balzac. Terminé les petites courses. Les grandes courses. Pour 2 semaines, le chien à 3 mètres de la grille, 3 minutes, elle a compris, la pauvre. Je suis seule et immunodéprimée, et je regarde des garden party dans l’immeuble en face tous les jours, je crois pas que ces gens font les courses ailleurs que je les fais.

Aujourd’hui je coupe les ponts avec Macron, avec les infos, avec les chiffres, avec votre seum de confinement, c’est nul on peut pas voir les copains : bien sûr que si tu peux les voir : tu peux en étant asymptomatique voir tes copains, et risquer de contaminer en moyenne 3 personnes. Tu peux, mais je regarderai pas. Tu peux parler à des inconnus dans la rue, tu peux, mais je vous parle pas. Même pas bonjour, juste un signe de tête, à 2 mètres. Je marche au milieu des rues. Je marche au milieu des rues, c’est mon nouveau trottoir. Je croise un mec avec un ticheurte du petit café « Welcome to Ménilmontant ». On est pas au comptoir, aujourd’hui, on ne se connait plus. La résistance à la crise sanitaire : c’est ça.

5 personnes qui toussent dans une rue partiellement déserte me suffisent. Une dame avec un masque qui parle à une voisine sur le trottoir d’en face : « Et ta mère, ça va mieux? »… « Oui, oui, ça y est ça va mieux ». Rien d’anxiogène.

Je voulais aller à l’école à 11h00 moi, mais il a fallu 1h30, dont 30 de queue, dehors, et 15 de décontamination au retour.

11h50, encore une ambulance. Quand je faisais la queue, aussi, un camion de pompiers, et un scooter « URGENCE SANG ». J’ai pas vu un keuf depuis 1 mois, depuis que la brasserie de l’angle a fermé. Pas un seul contrôle. C’est Ménil ici. Trop de mixité, les gars, on y va pas. Merci de nous foutre la paix sans gardiennage, pour une fois.

Aujourd’hui, après ma dernière pizza de rédemption, je retourne à l’école, je fais le tour de mes projets de diplôme, je ne regarderai pas les baltringues d’en face (encore une ambulance), je termine mon projet 1, et ce soir, et ce week end, je me suis promise d’appeler tous les copains, surtout des copines, pour leur tâter le pouls. Et je vous laisse parler aux vôtres dans la rue, avec vos i-phone en faisant des queues.

Gros BIG UP à toutes nos caissières, nos livreurs, à ma copine Cléa qui prend de nouveaux transports partagés pour aller bosser, quand j’en vois porter des gens seuls pour des selfies, seuls chez eux, en se préparant à manger. So fun, le confinement. Pardon. Pardon pour tout ce non respect des gestes barrières du tout à chacun. Pardon, à tous les hospitaliers, tous les soignants. Désolée, vraiment, pour la rafale qui s’annonce. Désolée pour ceux qui vont perdre leurs proches, qui vont tomber malades. Au revoir Papa de 82 ans tout justeement, au revoir Maman qui vit sa vie normal, sans faire trop gaffe et va au monop tous les 3 jours parce que le chariot est trop petit, que c’est « à la grâce de Dieu« , et qu’il est hors de question d’utiliser sa carte bleue sur internet. Au revoir moi aussi, à la grâce du cul de mon chien qui pète dans son panier, peut-être. Tant pis. Pour les loyers partiels, tant pis pour compter les grains de riz. Tant pis pour nous.

Juste ce petit rappel de connasse de parisienne… Tout ce qui nous tombe sur la gueule, vous rebondit dessus, essayez de jouer aux plus intelligents au lieu de jouer aux plus cons, ne soyez pas comme nous, la campagne ne vous épargne pas. Vous ne savez pas qui prend des risques ou non. Dans les supermarchés ou ailleurs.

Je retourne à l’école, loin de votre dépendance au confort, et à la manière des surréalistes « Je ne vois pas ce virus (au lieu de « cette femme ») caché dans la forêt ».

12h20. Encore une ambulance. J’ai faim. Je vais finir ce documentaire, ensuite, à demain. Loin de vos balades du week end, mes chers compatriquoi, déjà? Je me rappelle plus.

Je sais même pas pourquoi je publie ça, tout le monde s’en bat :

 

Jour 12 : ça sent la Mort.

 

Et la mort, de mémoire, ça sent pas très bon, en fait.

8h. Orange Zinc maté avec du tea tree, gingembe, citron, thym, beh oué, j’ai oublié le miel,je retournerai pas. Hier, j’ai eu la maman de mon filleul au téléphone. Sa belle mère a développé les 1ers symptômes en début de cette semaine. Ils l’ont vu la dernière fois le 06 mars avec le petit. J’ai fait une ronde téléphonique pour vérifier que tout le monde allait bien. J’ai un copain qui a va avoir un  Bull Terrier tout neuf, qui a manqué de chien pendant 6 ans, ça fait un peu chaud au cœur,si on ne crève pas, c’est ma chien qui va être contente d’avoir une nouvelle copine. Cette nuit j’ai rêvé aux potes canins du chien, qu’on voit plus en ce moment.

Mon BF et la maman de mon filleul se connaissent. Depuis un bail. On a un peu perdu la notion du temps on ne sait pas bien à quelle heure se lever ou se coucher, ça m’embête surtout pour la formation, mes journées ne sont plus chronométrées, mais je suis pas la seule, quoi que j’ai bien avancé hier, j’ai plus qu’à terminer le Gantt quand bien même je sais pas encore comment le présenter.

J’ai regardé à travers la fenêtre, le Club des baltringues en face sur leur pelouse d’immunité… en train de faire du pseudo sport. 1h, parce qu’après sinon c’est fatigant. Je leur « Bof » à la figure, désormais. Lever la jambe m’a l’air très douloureux, est-ce une possible explication pour le lever de coude difficile pour ceux qui toussent? Y a t il un lien de cause  à effet et si oui, lequel?

Un collègue de mon BF est covidé, lui, son épouse et leur fille de 10 ans. Ils sont en Rhône Alpes aussi comme la belle mère de la maman de mon filleul. Très loin de la ville, dans un hameau.

C’est Bagdad dans les hôpitaux. Oui, les gens vont tomber comme des mouches.

On sait que le virus est totalement randomisé, que la période d’incubation longue et variable, et le niveau d’atteinte, ou l’âge des personnes touchées sont totalement aléatoire. Les personnes âgées sont plus à risque, comme pour tout, les femmes enceintes et les personnes dites à risques, évidemment, comme pour tout. Juste le virus n’a pas de terrain de prédilection. à quelques vecteurs identifiés près que sont les personnes de 20 à 29 ans, qui passent plus de temps les uns sur les autres,  selon les études menées en Corée du Sud.

J’ai regardé les trains. Pas que ça me fasse plaisir. Mais personne ne veut finir incinéré au funérarium de l’hôpital en quelques heures, sans voir sa famille, ou congelé au frais, sans être changé, sans rien laisser derrière soit, enterré éventuellement à la va vite, dans une boite en pin. Et les morts chez eux, aussi, qu’on ne compte pas, ou qu’on compte, je ne sais plus, les chiffres sont en deça de toute façon. Raoult crée la polémique, ça va maintenir un statu quo, le temps que tout le monde crève bien, bien, bien. Maintenant c’est la roulette russe.

9h28. Petit tour des réseaux sociaux, les gens n’ont pas trop l’air inquiets. Je retourne à l’école. à plus, les gens, peut-être.

De retour de la promenade du chien. Je discute avec le gardien qui tous les jours, passe tout à la javel pure et à l’alcool. On a eu 2 cas dans l’immeuble. Des personnes âgées, rien à mon étage, mais c’est pas grave… Y en a qui sortent à 2, tranquillou, bras dessus bras dessous, et genre sont choqués que je m’enfuis comme s’ils étaient la peste quand il s’apprête à ne pas respecter la distance. J’apprécie de plus en plus de marcher en milieu de rue sans bagnoles. On se croirait vraiment dans un trou paumé, où si y a une bagnole qui arrive, t’inquiète, tu vas l’entendre arriver à 3 km.

J’ai mon amie d’enfance, qui est cardiaque depuis la naissance. Qui a eu 2 AVC l’an passé, dont j’attends de savoir si elle est bien confinée et si oui avec son chéri ou chez ses parents, dans l’immeuble où on a grandi. Je peux être inquiète à la fois qu’elle ait chopé le COVID, et à la fois qu’elle ait eu une récidivé cardiaque.

Je vais sur les R.S et je fais le constat amer, que tout le monde parle de son petit confinement perso. Mais pas du pic.

Je vois aussi beaucoup de pub défiler pour que tout le monde achète des bidules alors qu’y a plus de poste, plus de livraisons. Mais ouais, tiens, et si on achetait des bidules qu’on recevra éventuellement sans 1 mois si on en sort, ou pas, si on crève ou qu’on passe quelques semaines sous respirateur. L’indécence est en promo…

13h53. Et hop, encore une ambulance. Bon, moi je vais sanytoler et terminer mon Gantt’, le projet suivant a l’air super fastoche, je voudrais enchaîner et rempiler sur le suivant après. J’ai soutenance mardi.

20h27, j’ai fini mon projet 1 et il me reste plein de cacahuètes enrobées aux crunch épicé autour.

Et pour répondre à la question que tout le monde se pose sur le COVID et ses prévisions de contamination à venir, maintenant qu’on l’a en plein dans le lard, que ça concerne la chloroquinine, la prise en charge etc, tout est là :

ici.

A+ (demain si on le veut bien).

Je n’ai pas eu de réponse de mon amie d’enfance qui répond habituellement assez vite.

Jour 13 –  The Sanytol Sniper.

 

Hier micro apéro en ConfCall (lol, appliqué à l’apéro, j’adore utiliser cet anglicisme… CoachPotatoCall) avec Soleil. Pas parce qu’on est respectueux des règles qu’on a pas le flip. Soleil taffe et il a des activités bénévoles qui impliquent de pouvoir se retrouver en vis à vis avec des personnes potentiellement contaminées à tout moment, par ailleurs il vit non loin d’un des premiers foyers répertoriés en début de crise avant la prononciation du confinement.

à 21h50, Papi et Mamie sont allés se coucher.  Cette autre quarantaine, que certains jours tu sens plus que d’autres, même si j’y suis pas encore tout à fait. Soleil bosse, et moi je m’y suis enfin mise (sur ma formation en maintenant le reste, dont ici où je passe beaucoup plus de temps), et j’ai aussi des activités complémentaires. Pour la formation, je dois rendre un projet dans un temps très limité si le dossier de prise en charge des Pôle emploi & co traine, en particulier en ces temps où le confinement ralenti tout autant qu’il peut servir de prétexte… *penser à imprimer des timbres et fabriquer de la cole avec de l’eau et de la farine pour renvoyer une feuille de remboursement à la séku*

Vu Crip Camp sur Netflix… Intéressant de voir et de faire le contraste entre la lutte qui fut faite dans les années 70 et celle qui ne fut pas faite en France pour les droits des personnes handicapées. Pour… trop peu de résultat d’un côté ou de l’autre de l’Atlantique, mais surtout chez nous, quand même… 50 ans plus tard.

 

Lever 8h … réalité du changement d’heure 9h. Zinc, Rhodiola, Vitamine C, maté, citron, gingembre, tea tree. Un verre d’Elben (pour les ferments lactiques). Puis la routine.

Du vent qui sifflote une éventuelle tempête. Moins de Baltringues de pelouse, moins de garden party. je snobe la baie vitrée.

Toujours pas de nouvelles de ma copine d’enfance. J’AIME PAS. Le semaine prochaine, j’appelle, mais j’ai déjà peur. Je me suis rappelée du numéro de téléphone de ses parents. Celui où j’ai du l’appeler pour la dernière fois vers 1997.

Je voulais appeler Da-Crush, hier, dans ma tournée « est ce que tout le monde va bien », et puis finalement non.

Je comprends que c’est énervant pour un être particulièrement social, oui j’ai bien dit social et pas sociable, il y a une petite nuance, d’être confiné comme un ado chez ses parents. Je sais dans quelles circonstances il l’a été la dernière fois que ça lui est arrivé. Je comprends je l’ai vécu récemment, parce que j’étais plus bas que l’épuisement depuis des mois, quand j’y suis allée 3 semaines. Je comprends aussi que le français on se disait ça avec soleil :

Pour qu’il reste chez lui spontanément y a pas de problème, dès que c’est une obligation, que le contraire serait criminel, ça y est il est pôcontent, et tant pis si le voisin en crève.

Les gens ici préfèrent attraper la mort que ne pas sortir. On a jamais vu autant de joggeurs ou de gens déguisés en joggeurs depuis le début de la quarantaine. Je préfère me laisser pousser le cul. Je ne mange pas plus, mais je bouge moins.

Mais je pense aussi aux gens qui sont confinés et seuls, qui n’ont pas le luxe de crever en famille le cas échéant. Moi ça va de ce côté là de n’avoir personne avec qui discuter de la journée le reste du temps. Mais si j’en avais le choix je préfèrerais être en famille, ne serait ce que pour veiller sur mes vieux à leur insu. Dans les infectés et les décédés, ne sont pas pris en compte tous ceux qui y passent en dehors de l’hôpital.

Mes parents vivent en face d’un gigantesque centre commercial sur 5 étages, un sous sol avec une extension dans une seconde tour. Et en face d’une gare, également.

Et bien je préfèrerais être à la campagne. Chez mes parents. Et je comprend la pénibilité pour le crush. Mais je sais aussi que les gens ne savent pas compter leurs privilèges individuellement.

à l’issue, je serai à sec, comme tout le monde. Et je n’ai rien contre l’idée d’être dévorée par mon chien, juste pas dans ces circonstances.

Je n’ai pas envie que l’on vienne me chercher en combi pour me transporter aux urgences, m’intuber, crever seule (bon ça à la rig’ a priori je m’en rendrai pas forcément compte, j’ai déjà fait une « NDE » d’arrêt respi à 23 ans (ouais ouais, ça a fait comme dans Pulp Fiction, ils m’ont fait les piqures de sûreté je me suis redressée net en inspirant d’un coup), si ça peut rassurer tout le monde, au dernier souffle, si on a un reste de conscience : on a une espèce de soulagement et avant que la lumière s’éteigne, deux toutes petites secondes où toutes les douleurs partent d’un coup c’est limite agréable, on se sent partir sur un petit nuage). Pour ceux qui n’ont jamais expérimenté la détresse respiratoire. On se résigne aussi très vite. à un moment quand on a le souffle court sur une longue période (et à nouveau qu’on est conscient de son état), même si tous les gestes quotidiens tournent au ralenti, le cerveau qui manque d’oxygène plane un peu… et donc ouais, on se résigne vite, parce que de toute façon y a pas le choix.

J’en veux pas à Da-Crush, on a pas les mêmes expériences de vie. Je trouve juste y a d’autres trucs à râler dans ce genre de circonstances exceptionnelles autant que meurtrières. On ne parle pas encore des séquelles, mais il y en aura, et nous voilà avec de nouveaux handicapés. Juste sur ce coup là, j’ai du mal à la compassion. Juste sur ce coup là, si personne n’est cap’, autiste ou pas, de prendre la température de ses proches, ou juste des gens aimés même si la réciproque n’est pas exactement vraie, ou simplement égale, autiste ou non, il n’y a pas d’excuse. Et il y en aura encore moins si certains nous quittent. Et là encore, chacun sa culpabilité qui arrivera trop tard. J’ai banni la culpabilité de ma vie vers 2001. (Plus ou moins quand j’ai capté qu’y avait un gros lien avec la construction judéo chrétienne, ma mère qui y croit qui aide pas, et aussi : que les gens pensent plus globalement à leur gueule, donc y a des fois, c’est pas forcément un mal de penser à la sienne au lieu de s’inquiéter des bobos des uns et des autres, alors qu’on a soit même une grosse plaie purulente à la jambe droite).

L’isolement met de la distance, aussi, comme je m’en doutais, et je ne sais pas si le Crush est un crush, j’ai trop l’habitude pas de supporter, mais de savoir apprécier mes hermitages, et je / nous ne pourrons le savoir qu’à l’issue, en particulier du fait que sa situation est plus confortable que la mienne, émotionnellement. Si on regarde de loin… Ok en vrai j’en sais rien, j’ai rien dit.

Je n’ai pas envie d’apprendre qu’à 500 km, un de mes parents puisse se retrouver à l’hosto sans visite, et être brûlé ou enterré à la va vite dans les deux heures qui suivent, sans cérémonie préétablie et que je ne pourrai pas lui faire mes adieux.

Je n’ai pas non plus envie de crever comme du caca, sans avoir fait de vidéo préalable où j’expliquerai le dérouler de la dire cérémonie ainsi que la playlist et les gens que j’autoriserai à parler ou non en mon nom. Encore moi ma dernière tenue (au cas où : transmettez, je veux crever avec mes MV aux pieds). Ou mon épitaphe, si ma reum veut pas me brûler. Un truc du genre « C’était un peu nul, comme soirée, alors je suis partie ». Ou alors « Je viendrai vous hanter en errant dans les limbes jusqu’à la fin des temps ». Ou alors « Je reviens dans 5 mn, si je dépasse les 20 appelez la police ». Ou alors « J’ai quand même bien rigolé, alors ça va, arrêtez de chialer ». Tu vois par exemple en cas de covid extrême, t’as même pas le temps de réfléchir. (au passage et tant qu’on y est, le chien ira à mon BF, et personne d’autre, sinon je m’autodéterre). En vrai je voudrais juste une plaque au Crématorium du Père Lachiasse, après tout j’ai vécu tout autour ces 12 dernières années y a pas de raison (je veux quand même faire style tu me mets dans une boite vite fait ou au funérarium bien sapée pour qu’on vienne me rendre visite une petite semaine, comme un vieil ami, que je suis allée voir en 2012, comme ça, me faire un petit kikoo avant la soirée apéro). Le truc j’ai pas envie d’avoir des voisins que je connais pas sous terre, en fait.

Je n’ai pas envie de crever seule en laissant le chien derrière moi. Je suis prête à boire du Sanytol s’il le faut, à ce sujet, j’en suis venue à tirer à vue avec le pistolet du bidon au moindre doute.

J’ai cru avoir un début de sciatique tout à l’heure, en me disant « Il manquait plus que ça », et puis finalement non.

Je me pose de drôle de question sur la raison de nos existences en ce moment, du genre :

Raoult or not Raoult, that’s the question.

 

Cette fois je laisse pisser les infos, je sais juste qu’on sera à 100 000 infectés totaux en fin de semaine prochaine. Vous pouvez bien faire « Tsss » quand je fuis dès que quelqu’un approche à la promenade du chien. Surtout toi et toi les deux bobos bras dessus bras dessous de la veille, en fashion style genre le masque en accessoire de mode.

 

Je dois mettre à jour les réseaux sur un truc que je promote bénévolement mais que vous saurez toujours pas quoi, à trois près.

Je retourne à mon projet 2 que je voudrais boucler aujourd’hui. Le 3 va me donner du fil à retordre parce que j’aime pas le produit. MAIS ALORS PAS DU TOUT.

J’ai passé en revue tous les projets pour finir mon Gantt’, et damn frakin crap from HELL : le projet 10…. C’est la porte ouverte à une nouvelle vie, Inchallah.

 

Je SAIS que si le virus est sur des objets tant qu’il a pas moyen de se développer ça va. Mais je voudrais continuer à me curer le nez quand et comme je veux. Et aussi si ça peut me rassurer de Sanytoler, de javeliser, d’alcooliser d’autres trucs que moi.

 

Je commence à avoir un gros cul. Et bah c’est pas mal. Pour le moment, j’aime bien avoir des amortisseurs quand je suis sur mon fauteuil de bureau récupéré dans un local poubelle de Belleville en 2011 et qui tombe en morceaux mais que j’ai passé à l’ammoniaque direct. ça me change de m’asseoir sur mon sacrum. J’aurais jamais cru que ça m’arriverait depuis que j’ai arrêté la viande à 98%.

Bref : j’ai un cul.

17h11, wesh j’avais une leçon primordiale à prendre avant de commencer le projet 2, en gros un cours en lien direct avec le Projet 2, mais fallait que je corrige des trucs ici, et que j’ai des niouzes de Fafa, qui m’a tel et moi j’aime Fafa. Et clairement pas juste parce qu’il est anti… les autt’ Fa que personne aime sauf la police.

17h38. Parfois j’oublie que je gère aussi un groupe très privé sur fb, et que ce serait bien que tout le monde vive son confinement au mieux, ou puisse se lâcher dessus parce que la période le veut.

Je me suis encore couchée tard sur un docu assez dérangeant, de jeunes filles qui font du porno (aux US) pour avoir du cash rapidement et payer éventuellement leurs études, je ne donnerai pas le nom parce que je ne recommande pas… Et qui finalement, après mains achats de fringues dédiées à cette activité et autres accessoires, n’ont pas plus d’argent quand elles arrêtent. Certaines vierges… Bref, pas fôlichon. Je retourne à Gray’s Anatomy.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s