J’ai eu une interruption des programmes problématique. Je dois remiser l’article sur la vue à demain. Mais j’ai pas grand chose à fiche ce weekend à part prendre mes médicaments pour la rechute de sinusite aigüe. Et chier en spray.

 

Normalement « faut pas taper dans la merde parce que ça éclabousse », (Lolla Wesh, influençeuse et sociologue des comportements idiots sur les internets).

Sauf qu’une fois que c’est trop tard, en général  à part le Destop ou l’acide chlorhydrique, pas grand chose ne marche. Sauf que ça pollue. Donc on va la jouer à la Robert Mitchum, (l’homme qui n’en avait plus rien à foutre). Et moi non plus. (l’impact d’Eminem sur ma vie, encore , tout ça).

Donc on va parler de Merde(s). Tenter de debunker un bon gros bouchon.  Percer un gros abcès, quelques furoncles. Mettez des gants et des masques de protections pour lire cet article, parce que ça va bien chier des bulles des bulles de savon. On ne sait jamais. J’avais ce que j’appelais naguère Une Vie. Pas trop de sel ni de poivre non plus dans tout ça, mais bien assez de piment (parfois un peu trop à mon goût) pour s’étouffer facilement en cas de surcharge sensorielle. Mais c’était gérable. Voire carrément, j’avais plein de mieux (pas de quoi non plus acheter ou faire un prêt pour une Cadillac Escalade blindée anti invasion zombie), mais de quoi. Tout juste. Mais de quoi. Aujourd’hui je ne sais plus trop où ça en est, faudra que je pense à vérifier. Parce que ça a commencé avec des gros problèmes de santé, tout le monde le sait.

 

Au niveau du système nerveux… et des retards moteurs qui sont allés avec. Une bactérie a essayé de me tuer. Ça a loupé. 3 Barbares m’ont attaqué et totalement démolie pendant quatre très très très longues heures (enfin quand je ne sombrais pas dans la sidération traumatique, quoi, entre deux tortures).

 

PILE, quand j’étais au plus bas, que ça allait pas fort DU TOUT DU TOUT, et surtout que mon généraliste misogyne (sérieux vous êtes partout, y en a marre, y a même de plus en plus de femmes contaminées par le Masculinisme, c’est très grave comme maladie, les cocottes, là), qui s’est bien foutu de ma gueule ne m’a pas soigné correctement. DU TOUT. Bref j’ai eu droit au total Breakdown. Clairement ça a condensé les pires peurs de ma vie. Tu vois les scènes de meurtres ultra violentes dans les films comme Irréversible, ce genre de trucs, qui te laisse un goût amer dans la bouche pendant quelques temps ensuite tellement c’est pas vraiment « digeste » pour le cerveau. Précisément ça.

J’ai été privée de moi-même. Et je n’ai récupéré que partiellement mais assez pour larguer quelques bombes, parce qu’au delà de tout ça… il a fallu en plus que quelqu’un s’approprie l’ambulance que j’étais à ce moment donné pour tirer dessus à fond la caisse comme unE Kamikaze.

 

En temps normal, j’ai franchement pas que ça à foutre de m’enquérir des dernières querelles de clocher en date du microcosme de l’Autisme et ses « Élus ». Et là j’en avais encore moins l’énergie, mais j’ai eu à faire à une VAGUE, que dis-je… Un Tsunami de Merde de Taureau au sujet de mes problèmes de santé et de mon Syndrome Post Traumatique et de reniement de mon diagnostique par une personne qui a des prétentions d’expertise à la fois dans l’occulte et les TSA. Post agression des enfers (j’en déduis a posteriori que si j’ai survécu à ce qui étaient les pire angoisses de ma vie… perdre l’usage des mots à l’écrit, ne plus pouvoir regarder un ordinateur droit dans les pixels sous peine de crise de paralysie partielle et me retrouver à la fois victimes d’actes criminels, le tout en étant malade comme une chienne et HS, je dois au moins être un Highlander. (depuis 4 mois, je ne redors 9h par nuit que depuis 5 jours sans médication.) Là en plus j’arrive de nouveau à m’alimenter correctement, ouais parce que je fais une rechute, mais comme je suis tout de suite allée chez le nouveau généraliste, j’ai eu les médocs à temps. Un gourou vous aurait dit : mangez du chou ça ira mieux demain. (Si des gens parmi vous connaissent des aliments avec de la pénicilline ET de l’acide clavulanique, filez lui mon 06).

 

J’ai aussi fait le nécessaire tout de suite, EMDR, un psy aspie-friendly juste génial reommandé par mon diagnosticien, et 70 pages d’ordonnances, de scanners, d’IRM, de prises de sangs, de benzo (j’ai pas eu besoin d’en prendre un seul pendant 15 jours, sauf cette semaine durant la rechute, les 3 jours le temps que les antibios agissent et aillent bouter la bactérie qui a pris mon système nerveux pour un Relais Château). C’était sans compter une autre bactérie, beaucoup plus prétentieuse que toutes les autres, qui a cru qu’elle allait instrumentaliser obséquieusement mes soucis pour faire le buzz sur la toile et gratter des likes en se moquant de mes viols et une conférence où elle croit (la hinhinhin…) que je vais en plus payer 10 euros pour écouter ses salades.

 

C’est un peu l’histoire de l’arroseur arrosé, c’est à dire qu’à un moment, avec tous ces frais et arrêts maladie durant presque un mois dont 6 jours de carence parce qu’y en 2, je franchis le pas même si j’ai les jambes qui tremblent de panique à la simple idée d’appeler à l’aide (et cette fois je ne suis pas sous la menace des 3 sans cerveaux qui m’ont chopée lâchement en me laissant des bleus et des bosses un peu partout et un peu de sang sur les draps, aussi, cela va sans dire), après un demi salaire, je fais une cagnotte et je nomme mes besoins urgents.

451€ pour rembourser un micro crédit pour payer mon loyer, 300€ pour un lit neuf parce que c’est arrivé chez moi, j’ai été raccompagnée de force, c’est un traquenard, la méthode est connue et répertoriée depuis 2018, mais je n’avais pas lu l’Express avant),

 

120€ de coiffeur (au passage, pour la concernée qui a pris grand intérêt à mon système capillaire, sache que j’en suis ressortie avec  149€ mais qu’au moins si je te croise dans la rue ou que je viens te confronter publiquement, tu ne pourras pas faire le rapprochement. LOL aussi, j’espère que tu es patiente, parce que je déboulerai forcément le jour où tu t’y attendras le moins, d’autant plus qu’à la fin de cet article, j’aurai déjà fait la moitié du job qui consiste à révéler l’ampleur et la contradictions de tous tes propos sur le web, et que je vais récupérer les vues que tu as eu en te frottant les mains de ce qu’il m’est arrivé sur ta page facebook personnelle et qui m’a été révélé par un indic’ dont je tairai le nom jusqu’à mon décès. A priori les vêtements que tu portes en dessous de la ceinture vont virer au marron dès aujourd’hui étant donné les recherches que ma petite équipe de soutien extraordinaire a fait pour retracer TOUT. TON. PARCOURS).

 

Et 270€ pour les 3 premières séances d’EMDR en urgence, qui ne sont pas remboursées parce que concrètement à viol J+10, fallait ces trois séances rapprochées pour me sortir de la Dark Room du début de PTSD où tu revis tout sans cesse parce que ton cerveau arrive pas à procéder à ce qu’il vient de t’arriver après 3 jours de choc sourd. Et que traverser la ville pour trouver un praticien rembourser (j’ai une mutuelle à 20€…autant dire que mes soins ne sont pas très bien remboursés du tout)

Cette personne m’a traitée de « barbie » comme ça à cause du coiffeu et je vais justifier que contrairement à elle je ne vois pas le champ magnétique des objets avec des yeux de rapaces (enfin surtout des loupes +3.5 pour bien faire oootiisssss et planquer que dans sa langue natale en vidéos, elle a plein de mimiques alors qu’en FR non, et donc c’est un critère d’exclusion du diag d’otisss, bref elle a fait le cours Florence et publie généralement ce genre de choses sur ses pages publiques :

cYBAiTuP.jpg

ça :

S3c4QEZ_

ou ça :

PtA6hGav

ou ça : -tt1meWl.jpg large.jpg

Pour revendiquer sa haine des femmes autistes. Et ça la fait rigoler. Ce ne sont que des échantillons, mais en d’autres termes, on peut clairement affirmer l’affichage de son masculinisme. Elle a bonne caution, à la 48ème minute du lien qui suit, que je déconseille aux âmes sensibles, l’homme qui a très largement déploré les sous diagnostics et contesté l’implication de la psychanalyse, parle de pseudo-suprémacistes qui veulent se nommer Asperger, et des diagnostics de complaisance commcomme si certains diagnostiqués l’étaient par complaisance et que les psychiatres spécialisés n’ont que ça à foutre de filer des diag à tour de bras. Celui qui parlait du retard de la France sur le sujet de l’autisme, et propose désormais qu’en un coup de cocorico sur une question d’origine d’un terme largement employé pour décrire une partie du spectre de l’autisme, des personnes diagnostiquées asperger avant 2013 sous l’ancien DSM seraient des cons qui veulent se la péter. Et je ne tenais pas à en parler ici mais pour allée à une de ses conférences, j’ai cru avoir la berlue d’entendre une présidente d’une des plus anciennes assos sur le sujet de l’Autisme parler de vaccins qui amplifient et ont fait régresser son fils « ASPERGER » dont le nom de l’asso porte le mot « ASPERGER » en invitant l’assemblée à regarder les « études » de Wakefield sur le sujet.

https://www.cnews.fr/emission/2019-06-20/lheure-des-pros-du-20062019-852551?fbclid=IwAR0VjBke4k8JRjV7tNx1MddLlejdjoHlr94jEQjjpHtVtcBXrMSX5V5xfvw

Revenons à nos moutons.

Le fait est que mes violeurs ont été géolocalisés dans le quartier, et post-trauma :

1-tu ne supportes plus le visage que tu avais ce jour là.

2- Tu as peur comme jamais dès que tu mets le pied dehors dans le quartier, encore plus en sachant que tu peux les recroiser si tu vas plus loin que le bout de la rue…. ce qui fut la façon dont j’ai fait leur connaissance à 3 mn de chez moi. Ménon, selon cette personne j’ai eu un délire de Barbie Cosmogonique, car comme Josef Schovanec ne va pas chez le coiffeur, aucun véritable autiste ne peut y aller. Dans la même veine, de critères excluant, elle affirme que les véritables autistes ne peuvent pas porter de tatouages ou être toxicomanes, ce dont on ne sait pas encore grand chose de manière très concrête où ces questions varient d’une étude à l’autre.

Mais aussi que de son temps, on savait qu’il ne fallait pas se promener seule dans la rue. J’imagine que cette personne d’un certain âge de grande raison dispose d’un chauffeur ou d’un accès quelconque à un dispositif spécialisé pour les personnes en déficit d’autonomie en mobilité, et tant mieux pour elle si ç’en est le cas.

Les montages qui précèdent viennent directement de cette personne, d’une  page qu’elle utilise, de pseudo asso qui n’existe pas et dont elle a subtilisé le logo non libre de droit d’un autre site pour faire croire que c’est une page sur l’autisme. En fait elle s’en sert uniquement pour faire la promotion de ses conférences qui n’ont qu’un seul fond sur les vrais et les faux autistes.

Selon ses dires sur le web, également, les chemtrails existent, il ne faut pas prendre de médicaments, jamais, les légumes à la Casasnovas c’est le mieux, et si tu n’arrives plus à déféquer parce que tu n’aimes pas les pruneaux d’agen, l’idéal est de faire un petit lavement par mois selon la technique de Regenere que je ne linkerai pas. On sent tout de suite l’experte en autistanat direct, là. Je précise également que d’une page à l’autre, son statut se situe entre Chercheuse avec des diplômes qu’elle ne possède pas, Doctorante, avec des thèses qui ne sont pas validées. En résumé elle a surtout deux masters 1 dont un dans le droit. Et apparemment, malgré ceux-là, (elle a du louper quelques leçons) ses premières remarques dès qu’elle trouve une bonne proie pour déverser sa haine, sont de remettre en cause la parole des personnes qui témoignent sur un sujet qui les concernent et dont elle ne semble pas connaître grand chose. ne serait ce que sur des statistiques de bases que je vais remettre ici :

https://www.streetpress.com/sujet/1553508333-violences-sexuelles-femmes-autistes

Elle dit, que j’étais droguée et ivre ce jour là. (ça faisait à peu près un mois ou deux, j’ai pas tellement envie de remonter à cette période et de compter les jours de quand le temps s’est arrêté, que je ne pouvais pas vraiment avaler quoi que ce soit qui agace mon système nerveux, encore moins sous médicaments, même avec le traitement qui ne marche pas). Je peux confirmer que j’ai eu des occasions ado de fumer quelques pétardset que j’ai vite détesté. Qu’occasionnellement le fait de boire, sous condition de ne pas être dans un état de déprime ou de maladie physique, peut me permettre de désamplifier à certains moments et en bonne compagnie, de préférence entre amis à l’occasion d’un dîner ou un évènement culturel sans en avoir développé de dépendance particulière, sauf à un moment, quand j’ai perdu un logement durant quelques mois, et qu’habitant chez une consommatrice régulière, j’ai du participer à ces festivités, et qu’il m’a fallu un peu de temps quand j’ai retrouvé un appartement à docilement diminuer la dose (suite à un autre SPT que j’ai déjà évoqué à mon praticien en EMDR pour ne pas retomber dans ce piège) mais je défie quiconque de vouloir me prêter une consommation dite de dépendance ou d’accoutumance qui m’aurait fait augmenté les doses au point de ne pas savoir m’arrêter quand une occasion se présente. Et pourtant j’en ai connu avec des bassines à vomi sous leur lit. Sur d’autres drogues, j’ai pu faire des « expériences » que j’ai peu de mal à assumer, puisqu’en ai simplement déduit qu’à court ou long terme, la came n’était pas ma came et que quand bien même elle l’aurait été, encore aurait il fallu en avoir les moyens, et être simplement autonome pécuniairement étant suffisemment compliqué avec des parents âgées et très précarisés de devoir lutter pour conserver leur deux biens de surface en mètres carrés ridicule dans des lieux pas super fôlichons, mon choix est vite vue en tant que femme volontairement seule après une expérience de couple tumultueuse d’une dizaine d’années, sans que je sois à tout prix dans le besoin de vouloir re-mener une vie de couple dont je me sente démunie. Particulièrement en ce moment, bien que je sois surtout en recherche de l’amitié d’hommes que j’ai déjà fréquenté ou connu dans tout type de contexte et que j’aime savoir dans mon entourage même si l’on ne se voit que très peu, pour me rappeler que tous ne sont pas de potentiels aggresseurs. Surprise, quand j’ai demandé de l’aide pour ma cagnotte, la population des aidant était très mixte. Ce qui ne suppose pas pour autant de tomber dans le masculiniste dans une société plus largement patriarcale à l’International.

Que je suis une féministe extrémiste et qu’on oublie trop souvent les HOMMES violés. (bien que je peux attester qu’aucun homme ne s’est fait violer en ma présence ce jour là).

« Encore une fausse diagnostiquée autiste et par qui? qui veut se faire du fric sur la société pour se payer le coiffeur. »

Et elle dispose de quelques personnes qui avalent ses couleuvres et se moquent bien bien bien bien bien de moi dans les commentaires (j’en ai 17 captures d’écrans juste sous son post). C’est d’une intelligence à pleurer. Elle l’a supprimé depuis. En revanche j’ai tout gardé.

Cette personne qui détient une science unique n’appartenant qu’à elle même ou d’autres propos dont elle souhaite se faire un porte parole de renom, en prêchi-prêchant un non incalculables d’incongruités sur l’Autisme véritable, est proche d’une volonté de « Pureté » autistique, qui ne peut pas concrètement s’appliquer à toute la population TSA; et si je comprends bien les propos de Josef Schovanec dans l’émission de Praud qui le confond avec Tammet dans la présentation, des premières minutes, l’on y critique le terme d’Asperger rapport à la sombre histoire du Nazisme en Autriche à cette période noire de l’histoire de l’humanité, et pourtant à vouloir parler de pureté on est pas très loin de cette même période en voulant décider de qui est en droit de défendre son diagnostic ou qui est une erreur ou un faux diag.

Je vous raconte l’horreur que c’est d’être tirée à vue de la sorte. Encore plus quand on tente de rester discret sur sa vie personnelle et le besoin qu’on en a, dans ces moments là, où exposer ceci où quoi que ce soit pour faire du lolviol, me fait tout autant risquer que des amis qui veulent mon bien ou d’autres personnalités destructrices telle que celle que j’ai à vous décrire, ne souhaitent pas connaître tous les détails de ce cauchemar éveillé. De cette traversée du désert sans oasis. De ces jours sombres dans la solitude et la douleur, où il est recommandé de n’en parler qu’à des professionnels pour éviter au maximum de revivre ces scènes d’horreur à l’état pur. Et elle, tout simplement, elle arrive avec sa grosse documentation à météorologie variable, pour me traiter d’escroc. D’arnaqueuse. De « fausse otissss ». Tandis que je mets le document qui atteste que je suis diagnostiquée, que pour rappel quand on veut demander les dossiers médicaux des gens sans être médecin ou accéder aux contenu des cartes vitale de chacun, on commence par afficher le sien avant d’accuser les autres, en particulier quand on brandit le fait d’avoir été diagnostiqué par des Psychologues sur des forums sectaires, de manière non officielle, donc, les PV du commissariat et de la police judiciaire. Les photos de mes blessures, ma RQTH (elle s’insurge que la mdph me l’ait octroyée en présupposant que je l’ai obtenu sans diagnostic valable et qu’ils n’ont pas fait le job). Et elle rit de bon cœur avec ses amis unsafe qui la suivent dans son délire de chasse aux sorcières où seul.e.s celleux qu’elle a désigné ont le droit d’être autiste ou pas (globalement ceux qui apprécient ses posts, a contrario des femmes autistes dont elle a développé une haine farouche pour celles qui réussissent, qui sont à haut potentiel ou qui sont féministes). elle est également en plus du validisme affiché de son délire sur les #wannabe, homophobe et raciste. C’est d’une finesse aussi légère que la canicule. Elle précise aussi qu’elle n’a pas lu tout le texte (le 1er… j’étais en plein PTSD, et donc c’était la 1ère fois que je décrivais les faits à l’écrit avec une bonne dose d’angoisse et de stress amplifié à l’idée de le partager ensuite sur les réseaux sociaux), et que je n’ai pas à lui imposer ma violence de « science fiction » (qu’elle n’a pas lu car c’est long), rétorquent ses amis. J’avoue que ça me fait toujours plaisir quand on remarque que j’écris plutôt pas mal, même avec un œil en moins et des problèmes moteurs du côté droit, mais quand même, dire que les femmes s’inventent des viols pour aller chez le coiffeur, c’est un peu affligeant.

 

Par ailleurs, et pour la faire enrager un peu plus : j’aide partiellement et à distance une personne d’une culture assez riche et connue dans le milieu des arts visuels sur un projet avec un personnage central autiste pour un éditeur de renom. Vous pouvez douter mais comme il s’agit de professionnels, je ne saurais vous en dire plus pour le moment. je me fais sûrement avoir car il n’a pas été question de rémunération même à titre symbolique. Mais je préfère encore ça que participer aux théories du complot de Wakefield à Hans Asperger le Nazi.

 

À ce jour, j’ai encore beaucoup de restes de Trauma, et ça ne va pas dégager du jour au lendemain, il n’y a pas de médication pour ça, sauf le temps, un bon entourage, et prendre soin de son cul, le temps de mettre les bonnes choses en place pour recommencer une énième nouvelle vie sereinement. Le psy, l’EMDR, et la psychologue de la police judiciaire (oui, j’ai porté plainte pour pas que ces enflures aillent se taper des petites meufs de terrasse qui ont le droit le plus absolu de se mettre des races aux mojitos où et quand elles veulent, et ce même si je déteste le rhum et les alcools forts en général à un bloody Maryse annuel, près, qu’elles soient autistes ou non avec ou sans gps social ne les en empêchent pas.) M’ont dit en chœur (chacun leur jour de la même semaine où j’avais ces trois rendez-vous avec, quand c’était pas l’ORL, le neurologue ou d’autres examens et suivi de protocole judiciaire) : « Tant que vous n’aurez pas accepté, ça ne passera pas ». . . Clairement je n’avais pas réalisé que je devais une fois de plus accepter l’inacceptable, en particulier depuis le diagnostic où je commençais tout juste à m’en affranchir après des années d’errances et d’incompréhension de tout ce qu’il a fallu supporter en terme de difficultés à s’inscrire dans la société, depuis l’école, au travail, dans les relations interpersonnelles, et d’autres harcèlements et humiliations diverses que je ne comprenais pas, accepter une de fois de plus, dans la version la plus violente qui puisse être quand on est une femme, seule, handicapée et qui tente de se démerder au mieux avec les moyens du bord.

 

Pour donner des exemples concrets de la façon dont j’ai encore de gros restes de traumatismes. Dans les toutes premières semaines et encore un peu aujourd’hui, je me suis grimée tous les jours pour sortir de chez moi. Un jour avec des lunettes de vue, car j’ai des culs de bouteilles tellement je suis myope et porte des lentilles rigides le reste du temps, qui corrigent au mieux ma vue, un autre avec d’énormes lunettes de soleil. Marcher la tête basse. Ne plus pouvoir porter le même genre de vêtements (au cas où pour ceux qui pensent encore que porter des jupes ou des tenues affriolantes est une façon de chercher à se faire violer, je ne porte que très rarement des jupes ou des robes, encore moins de nuit sans accompagnement et quand bien même, rien ne justifie ce type de violence). Sans make up, en me mochisant au maximum, bref tout ce qui n’est pas génial pour retrouver un tantinet d’estime de soi et me répproprier mon propre corps, ma place dans la société, mon envie de vivre et de maintenir mes projets de vie, et tant de choses détruites dans ces 4h de tourments. Je ne tiens même pas à comprendre en quoi cela peut faire rire ces pseudos érudits de l’Austinat, perchés sur leur fauteuils, le cul béni par leur élitisme sectaire. Parce qu’il n’y a rien à comprendre à la perversion de personnes de petite éducation.

Et je vais encore faire ces deux rappels :

64895809_1581297258667586_8132207300061429760_n

NousToutes

 

Impossible de ne pas être en panique même de jour, pour aller faire de simples courses alimentaires, et regarder les chaussures des gens de même carrure, profil, même type vestimentaire, en craignant d’être vue, et avoir un stress et un mouvement de prise d’écart dès qu’une personne se trouve trop proche. Voir des ombres chez moi et la sensation qu’ils sont toujours là. Dire au psy que j’ai peur d’être tuée ou de mourir dans mon sommeil, de me faire tirer dans le dos dehors, ou prendre un coup de couteau. fermer la porte avec trois verrous, la porte de ma mini entrée avant de dormir. Avoir peur de la nuit tombante, retarder au maximum le moment où aller au lit et ne dormir plus que 5 ou 6h maximum sous Imovane pour ne pas être trop assommée le lendemain, et manquer dramatiquement de repos, ce qui n’aide pas à se reconstituer ne serait ce que physiquement. Pleurer dans la rue en croisant des gens heureux et insouciants. Faire un melt un matin sous la pluie battante et être incapable de faire un pas de plus en panique et devoir appeler une amie pour respirer et reprendre courage. Tenter de ressortir, se retrouver dépitée le lendemain que plus rien n’est fun. Prendre un taxi pour faire 400 mètres. Avoir du dégoût des hommes. Lutter contre. Se remettre en recherche d’hommes fiables pour ne pas intensifier le malaise. Sortir de chez le coiffeur pour prendre rdv sur place parce que c’est sur le trajet de mon retour du taf et expliquer à voix basse : j’ai besoin de changer de tête de couleur, parce que etc… pousser un soupir à la sortie la larme à l’oeil, et les jambes tremblantes d’être allée raconter ça à UN COIFFEUR. C’est encore beaucoup de mon quotidien. L’intérêt d’en rire, c’est quoi? Sauf à vouloir faire plus de mal et me renvoyer dans cet état. Les conséquences de ces personnes complètement inconscientes et frappées par de bien plus profonds troubles mentaux que le simple autisme qui n’en est pas un sont suffisamment graves pour être dénoncées. Je les appelle des pompiers pyromanes.

 

Donc là j’ai passé la phase de déni, je recommence à respirer un peu, et ressentir quelques émotions positives, mais pas sans rien, et par là j’entends le BESOIN d’être entourée de gens positifs et qui ne jugent pas. Et j’en suis à l’évitement (en gros les spécialistes qui prennent en charge pour l’affaire « crime » me rappellent que je viens pas les voir pour leur raconter que j’ai mangé des petits pois à midi, quoi). On va dire 4 mois plus tard… Comme ce process est long, comme je déteste les ralentissements…. J’ai fait un petit progrès. Je verrouille un peu moins les portes aussi. Et je peux marcher le soir dehors à la nuit tombée accompagnée du chien sans traverser la rue sans péter une durite ou la peur au ventre de revivre les mêmes évènements, ou juste de les revivre tout court dans ma tête.

Peut-être aujourd’hui (après une nouvelle très bonne nuit de sommeil sans médocs)… je suis passé à la Phase Robert Mitchum, de mon post-trauma :

mitch.JPG

Je pense que mon cas fait école pour pointer ce dont j’avais déjà parlé précédemment sur la prédation dans les milieux militants, parce que le milieu de l’autisme n’en réchappe pas plus qu’un autre, et que dans le délire, les femmes ne parlent pas parce qu’il a des trips scatos et pipi au pieu et/ou qu’elles sont casées : c’est là. Et que dans la même lignée, tu as des gens dans cette fameuse élite qui sont capable de prédire via les internets par aposition des mains sur leur clavier qui est autiste ou non  sans avoir fait médecine (avouez que c’est très balèze). Là. Surtout maintenant que ça va beaucoup mieux (déso, pas déso). Comme dit mon ami arménien « Le jour de l’apocalypse, restera plus que des slaves et des cafards… » (mon père est d’origine slave, je crois que c’est important de le repréciser) J’ai repensé à cette phrase après ce qu’il m’est arrivé, et je crois qu’il ne s’est pas trompé, la preuve.

 

Comme c’est un bon jour où j’ai pas de colère, je pense que je vais pouvoir régler mes comptes avec ma destructrice, celle qui ne vaut pas mieux que mes violeurs, là. (Oui, toi, la crudivore fakemed : je sais que tu t’es déjà reconnue et que tu attendais cet article comme le messie, fais gaffe quand même parce que ça ne va pas te laisser beaucoup de jours pour préparer ta conf sur le thème « Je suis une victime qui se fait abuser par une féministe terroriste, ce sont ses mots qui s’est fait semblant de s’être fait violer et que j’ai voulu traiter de « fausse autiste » qui veut se faire du fric sur les vrais en simulant les atrocités qui me sont arrivées… et blahblahblah, remettant une nouvelle fois (c’est son IS) en cause un diag de femme de plus, et dire que comme pas mal de personnes me sont venues en soutien et à ma défense quand elle m’a attaqué là où j’étais au plus bas (c’est à dire morte, quand tu te fais violer par plusieurs sales types, je te garantis que la vie elle s’arrête tout de suite et que tu deviens spectateur de celle des autres un bon moment avant de te rappeler qui tu es). Donc cette personne, on va éviter de la sexualiser, elle se tailladerait les veines en échange qu’un beau mec la regarde un jour (true story, ceux qui ont tenté ont fui et donc ils sont, comme votre serviteuse, devenus subitement des PN).

 

Faut aussi dire que cette personne est une grande fanatique des sectes et qu’en désespoir que la sienne ne marche pas très bien en ce moment, elle a besoin de marcher sur la tête de toutes les femmes qui réussissent mieux qu’elles pour se sentir exister (Julie Dachez, Julia March, etc… Bref, je suis flattée, là, ou presque…….). Elle pratique aussi pas mal de sports comme le Yoga pour guérir de toutes les maladies, et cracher sur les associations qui ont découvert l’arnaque de sa pseudo expertise au cas où quelques personnes plus avec plus de DI et naïves qu’elle mordent à l’hameçon.

 

La personne appelle l’AFFA « Association des Fausses Femmes Autistes ». Je balance tout ça en vrac parce que c’est inattaquable en diffamation pour la simple et bonne raison qu’avec ma Team Support de l’anti International Bullshit Thug League (Thug au sens de Tupac : «The Hate U Give Little Infants Fucks Everyone», même si je suis toujours dans ma période Snoop, là), une de ces formidables personnes a mené l’enquête et retracé tout son parcours toutes captations d’écrans publiques signées à l’appui, je suis sympa dans ma Queenitude de Survivante au Diable en personne, on se les garde sous le coude pour rigoler dans des réunions secrètes et on les lâche une à une en temps voulu, en fonction de quand elle recommence à cracher de la merde sur les gens comme un lama, en particulier les femmes, parce qu’a priori elle fait des lavements tous les mois parce que ça sort pas (trop de légumes crus), du coup, comme elle pousse pas le bouchon dans le bon sens… behhhh ça ressort par le plus gros orifice qu’il lui reste, mais en spray, du coup ça éclabousse BEAUCOUP, vous comprenez pourquoi je garde mes distances. Parce qu’on parle quand même de dangers sanitaires publics, là. Donc autant informer avant que d’autres se fassent avoir.

 

Forcément avec mon histoire de cagnotte, la personne a eu une perche tendue format poutre de charpente de Notre Dame pour tenter de m’éradiquer de la vie sur les internets, gâcher mon anonymat, et comme d’hab, chier partout où elle le peut que depuis que je lui ai répondu en ligne sur twitter, à base de capta-ta-tas etc, et ce serait elle la victime. LOL. On va l’appeler vol de mort, parce que ça me saoule de pas réussir à garder cette personne en masculin  ou féminin. ça ira plus vite. (c’est aussi le petit surnom que je donne à Mleuleuhpeuh, une dame qui fait de la politique cheloue et veut que tous les handicapés, les noirs, les arabes, les asiatiques, et les gens aux yeux marrons en général, et les minorités en général, meurent, entre autres… maudit syndrome de la pureté).

Je m’étais résignée à ne pas tomber plus bas que bas en attachant la moindre importance à ces gens, depuis les articles précités dont 1 m’a valu 450 visiteurs en une nuit (où je vais devoir obvisouly virer très vite la partie sur Schovanec), grâce à la bonne fortune d’Hugo Horiot qui est passé par là pour liker ma page, mais je crois que quand tu te fais tirer dessus à coup d’AK-47 depuis les limbes alors qu’y a rien à tuer vu que la concernée est déjà morte, je vais suivre les conseils d’une des personnes qui m’est venue en aide quand j’ai fait ma cagnotte et qui m’a dit « Guurlll, one day again you will rise like a Phoenix ». (élu message de soutien de l’année 2019, ainsi que XXXX je ne dirai pas ton nom comme tu me l’as demandé, pour le lit…que je mettrai en tof exprès sur twitter dès que j’irai le récup) les baveux des yeux là, au cas où j’ai dit « Rise » et pas « Sonrise », merci de ne pas faire d’amalgame, hein.

Donc là c’est le moment où on va faire une sorte de question pour un champion pour que tout le monde cerne bien le personnage et qu’elle arrête de casser les ovaires et les gonades de tout le monde. J’attends ta plainte et ta vengeance, chouchoutte, parce que je crois qu’avec tout l’historique qu’on a sur toi, mes plaintes à moi et mon vrai diag d’ancien directeur départemental de CRA, de psychiatre libéral et de différentiel par neuropsy, tu vas pas peser très lourd quand t’iras au comico pour dire que Joy elle est méchante et elle parle mal de moi après que j’ai dénigré son viol et son diag pour qu’elle reste à cramer dans la pauvreté en plus d’avoir des soins psy, physiques toutes les semaines (DONT LE COIFFEUR WILL U WANT IT OR NOT, s’pèce de jalouse aux cheveux fourchus azy si c’était ton seul problème tu vas acheter de l’huile de coco et t’arrêtes de casser les noix des autres, bien cordialement).

 

Je pense qu’il est un fait établi que je suis quelqu’un de super sympa en règle générale. Mouais. Je pas vraiment revendiquer ça, en fait, t’as trop de gens persuadés de l’être et qui font de le merde et je suis pas la championne du tact ou de la politesse non plus. Oubliez. Qu’en revanche, venir me chier dans les bottes quand je suis au plus bas, c’est 1-pas fairplay

2-ça mérite qu’on échange ou qu’on inverse les rôles, (tu tiens ton sujet, de conf’, là j’espère, parce qu’en ce que te concerne j’assume PARFAITEMENT.

3- T’aurais tenté ça en escrime, j’aurais enlevé mon masque direct et lâché mon épée pour te botter le cul à la mano d’avoir gâcher la joute.

 

Donc moi qui ne voulais pas me faire remarquer par mes amis et connaissances, avec ma cagnotte de besoins de pognon post viol pour pas en plus perdre mon appart’ (ça m’est quand même arrivé 3 fois en 10 ans à Paris, je suis pas venue au monde avec douze cuillères en argent dans la bouche de rechange en cas de galère matérielle, j’ai tout fait à la mano, avec mon utérus et mon couteau en apprenant sur le tas, donc c’est pas une personne soluble au micro-ondes déjà complètement irradiée, qui va m’apprendre à faire la grimace : j’t’essplik’.

 

Bref, elle a voulu m’avoir et elle m’a eu, j’ai du me mettre une nouvelle fois à poil alors que j’avais déjà des bleus et que je tenais pas tant à ressasser ces affaires. L’Affa, CLE Autistes, Le collectif Atypique, Muriel Salmona et Marie Rabatel m’ont amené tout leur soutien pour que ma cagnotte circule (car je demandais surtout des partages, je suis de ceux qui arrivent à bosser donc quand j’aurai pas de sous et que je voudrai à aller à Détroit sur les High Hills dire bonjour à Marshall Mathers mon wtf chouchou de tous les temps qui pue le sexe je ferai une cagnotte « Voyage à Détroit pour me taper Eminem si Inchallah » et Voldemort, là, vient présupposer que je fake le viol, comme c’est charmant. On peut tout à fait ne pas être d’accord sur tout, d’assos et entre autistes, mais quand même, pas au point de vouloir buter des gens sans la moindre once de respect pour leur vécu. Donc  tout le monde a su que la violée de service du web qui appelle à l’aide, c’est la même qui tient le blog, le twitter et la page, et comme je voulais garder ça skred pour pas que mes amis, ou d’autres nuisibles qui m’ont croisée de près ou de loin s’en frottent les mains ou découvrent cette horreur, ça s’est su, et les gens ont arrêté de RT pour que ceux qui peuvent et veulent aident et que ceux qui le peuvent pas passent à leurs voisins. Et voilà, je paie pas le loyer ce mois ci. Bon. J’ai connu pire, mais là quand même, j’imagine que j’ai un peu de droit de réponse, et je vais pas m’en priver étant donné qu’à cause de ces conneries, c’est plus mes 5 meilleurs potes de la vie qui savent et me soutiennent, c’est tous ceux qui ne savaient pas et qui lisent ces lignes et gardez vos yeux horrifiés pour vous svp, oui c’est arrivé, oui ça nous est toutes à plus ou moins grand niveau de dégâts arrivé, sortez de cette twilight zone où le viol n’existe pas sans drogue ni alcool ou mariage, et au lieu de chialer sur moi qui me démerde, et n’ait pas fini de rebondir encore plus fort chaque fois qu’on essaiera de me cuire le cul, essayer encore pour voir, et on va voir qui va aller manger des cactus.

Moi ce qui me tue pas me rend pas plus forte. Non non. ce qui me tue pas me rend titanesque, en fait, et j’ai encore un peu de marge.

 

On va garder le meilleur pour la fin parce que ceux qui me lisent et ont de l’endurance aux yeux, celle que je viens de retrouver après quelques hectolitres de photophobie et de brûlures du cerveau, savent très bien que je garde toujours le meilleur pour la fin.

Donc ma team de soutien #metoo inconditionnelle qui m’a porté à bras le corps aussi pour que je reste pas toute seule chez moi à ressasser ça, et m’inclure dans un groupe de parole a poussé les recherches (sérieux je sais toujours pas d’où sort cette armée de meufs extraordinaire du web qui m’ont insérée dans leur club au moment où je me disais, les amis aspies, çavacébon c’est comme les autres gens, le pervers a pas d’odeur, de couleur, de religion, de science. C’est tout le monde pareil, c’était après un autre trolling très ordinaire par une nana un peu barrée qui voulait à tout prix des détails sur ma vie privée dont je voulais pas parler pour cause de décès de proche et une nouvelle fois j’avais pas à justif’, mais une nouvelle fois ça m’avait GRAND saoulé aussi parce que j’ai pas trop de temps à perdre dans la vie pour ne m’occuper que de trucs qui m’intéressent vraiment + que le web même si c’est le meilleur medium au monde pour faire de l’anthropologie sans diplôme, comme dit mon agent du KGB qui a reconstitué toute la data).

Donc vlà le CV de Voldemort.

Voldemort nait (sortez les mouchoirs et revenez devant l’écran après), c’est pas cool parce qu’avec plus de moyens elle aura détruit vachement de monde direct au broyeur à viande comme dans Walking Dead.

Voldemort n’a pas beaucoup de « chance » dans la vie. Comme dans Cendrillon, elle a deux sœurs (mais gentilles) qui sont super mignonnes à côté d’elle, donc elle fait le canard.  C’est pas grave, parce que ses parents sont dans une moyenne haute de la petite bourgeoisie, donc même si elle a pas inventé la poudre on l’envoie dans des écoles pour redresser un peu le niveau, qu’elle soit pas que à vomir et vide comme un airbag dégonflé. Donc elle y va mais ça marche pas très bien, et comme ses frangines ont moins de problèmes sociaux parce qu’elles galèrent moins avec la frustration tout ça de pas être des échecs nés, elle fait des études. Le genre d’études t’as un taf à la magistrature, c’est ok même si t’es mauvais, tu gagneras TOUJOURS de quoi bouffer. (elle a 500 euro de budget fruits et légumes par mois, c’est ce qu’elle dit).

ça s’arrange pas en grandissant (moi là j’applique mes cours de story telling, par exemple, et un petit exercice de rappel de temps en temps pour checker l’audience et la portée du truc ça m’arrange toujours pour vérif que j’ai pas perdue la main), parce qu’en fin de compte elle s’en sort avec un grade base, mais aussi elle devient de plus en plus relou et comme plus t’es rel’ moins on t’aime plus la frustration interne s’amplifie faut une explication à tout ça. Et comme un malheur ne vient jamais seul (de la part de quelqu’un de super bien placé pour en témoigner) elle commence à avoir des troubles alimentaires. Bref elle fait de l’anorexie. La partie pas drôle du tout, je suis moqueuse, certes, mais quand même pas au point d’exclure des réalités glauques qu’on rit pas de tout n’importe comment pour le fun de la LOL, je crois que la ligue du LOL a compris ça y a peu quand un de ses membres s’est suicidé, c’est pour ça je vais pas me mettre à ce niveau, encore moins depuis que je suis revenue d’habiter six pieds sous terre pendant 4 mois avec le bruit des AK 47 en sourdine si j’osais la ré-ouvrir après avoir appelé au secours.

Voldemort et moi on est du même âge, mais elle croit qu’on a 15 ans d’écart. (parce que je suis grave bonne en fait et franchement des bonnes sans nichons, à part Jane Birkin t’en as pas mille à la ronde, ça justif zéro abus, d’ailleurs et anthropologiquement le problème du violeur *petite piqûre de rappel* c’est pas la bonnitudité, c’est son zizi en colère : messieurs les Furieux Zizis, svp, en cas de doute : CONSULTEZ, ça vous fera des amis dans la police ce qui est pas donné à tout le monde, gardez ça en tête).

 

J’assume moyen de vieillir, mais je me sape jeune  et comme j’ai fait quelques menues études de pinceaux et été très entourée de designers et autres artistes des belles choses à la vue, je suis cheloue, mais y en a même quand j’en rêve pas ils kiffent (obviously d’autres s’en servent pour me ridiculiser sans savoir que j’ai commencé à coucher avec le ridicule avant ma puberté que du coup ça m’effraie pas si longtemps qu’escompté dans leurs vils desseins).

(parenthèse, toutes les femmes sont bonnes, sauf celles qui transpirent de la merde malveillante depuis leurs intérieurs et pour qui aucun lavement sauf à l’acide chlorhydrique les lavera jamais de leur malveillance acharnée).

Donc ça va toujours pas très bien chez Voldemort, mais heureusement y a des sous, beaucoup de hamsters vers 2007, donc elle a internet un peu avant tout le monde (vers 2003), rien de prétentieux non plus, mais quand même de quoi bien s’aider à trouver à s’expliquer des trucs sur ce qu’elle comprend pas d’elle même, comme la vie, la mort, pourquoi tout le monde la déteste (SPOIL ALERT : parce qu’on récolte l’image qu’on renvoie, mon p’tit cornichon) et qu’est ce que je pourrai faire quand je serai grande.

En gros c’est là que ça commence à partir en couilles de chameau. (je parle des bonbecs).

Donc elle va d’abord sur des forum proana (= pro anorexie pour ceux qui ne connaissent pas le terme), parce que c’est une guerrière et que son but dans la vie c’est d’expliquer leurs vies aux autres pour plus se sentir le vilain petit canard qui capte rien quand on lui dit que le respect des autres commence par le respect des autres si on veut être respecté. (c’est pas une erreur involontaire de l’avoir écrit ainsi ou un running gag).

Bref elle a 114 000 skyblogs où elle prêche la bonne parole après avoir lu les 5 Tomes du Quid pour devenir un Gourou quand t’as rien dans le slip pour influencer des gens sur la mauvaise pente.  Et là….

ça MARCHE (je sais que ce story telling est digne des pires VDM et triste à pleurer, je m’en féliciterai pas non plus mais comme son parcours est plus long que ça, pour une fois, même si a pas l’air, je suis hyper concise et je peux juste rien lâcher sur le danger de ce type d’individu).

Du coup elle a une mission : devenir Troll de l’Intox et de la désinformation sur des sujets graves, comme l’anorexie, le suicide (elle a fait une ou deux T.S bon, en fait comme tout le monde mais que soit : si c’est elle, c’est plus grandiose que les autt’, c’est le principe du web, t’es personne si t’as pas du grand vécu, elle avait pas grand chose de base, on va enlever RIEN à du rien, je reste SYMPA).

Elle sort de l’anorexie en appliquant le régime de secte de Thierry Casasnovas ou faut manger que des légumes crus et pif paf pouf ça va mieux, doooooonc elle va troller où elle le peut que si ça a marché pour elle, ça DOIT marcher à l’International. CQFD. *SPOIL ALERT BIS REPETITA : alors non, l’anorexie est une vraie maladie, elle peut durer un moment jusqu’à la mort prématurée ou restée terrée au fond de la dark room de ton historique perso jusqu’à la fin des temps et un peu comme pour l’autisme et des tas de trucs, tout étant imbriqué dans tout, c’est pas une grenouille de bénitier qui va nous sortir des pires auberges ou empêcher mes violeurs de faire des barbecue à la chipolata right now).

Mais c’est pas grave, elle a un truc, donc elle va te parler de l’apposition des mains et en mode random (parce que ces conneries durent depuis son 1er modem filaire en 2003, quand même), de la méthode Davis pour soigner sa dyslexie, et de sa vision supra normale d’être gênée par les bruits parasite de son cœur qu’elle entend et dont le bruit le gêne (et qui a priori doit faire un tel concert de hip hop en dissonance, que là encore ce serait bien de consulter, parce que t’as pas une musique moins dissonante que le hip hop et qu’appliqué à ton cœur c’est pas joli joli, homie… et j’ai bien une suggestion à te proposer pour que ça s’arrête rapidement, mais je te laisse libre de tes choix, même si je les trouve globalement tous mauvais)… de CHEMTRAIIIILS (ouaiiis… ça m’a fait pareil quand j’ai lu…), qu’elle voit l’aura des plantes et le champ magnétique des objets à l’œil nu avec ses loupes de circonstance qui lui filent l’acuité d’un rapace alors qu’elle est hypermétrope mais ça sert à rien les lorgnons de corrections (MODE MULTIGOUROU ACTIF ON, c’est là qu’on la perd complètement, PS : meuf, je suis astig et myope à moins 8.5 je te file l’adresse de mon ophtalmo quand tu veux c’est pas loin de chez toi ça va te révolutionner la vie, promis, homie… weeesshh j’ai aussi ton adresse, t’as vu (ahbahnan) si t’as pas reçu de cacatov par la poste, c’est que trop gentille je suis), enfin bref elle se guérit de toutes ses maladies réelles et supposées en un coup de facture freebox, en gros. Si vous souhaitez savoir comment zapper 15 ans de médecine et guérir de tout, vous avez trouvé une Queeen. Elle donne toujours des cours de nutrition gratuits sur le web.

Elle a des dys, partout (sur 20, je pense) mais elle se soigne de tous avec la méthode de Davis. Tout va bien. Mais ça lui tombe dessus sur le tard, hin, après l’anorexie à cause des carences tout ça. (ce qui est parfaitement ok comme à ce stade on est autant en droit de douter de tout de même qu’avec mes viols, moi je dis pourquoi pas). Parce qu’elle a été avec un bonhomme et que ça a mal fini, pas comme dans un Walt Disney, quoi (elle aime bien les histoires de princesses). Donc c’est là que tout se chamboule. Aussi. Là non plus, je ne vais pas me moquer de trop. Chacun réagit comme il veut et les chagrins d’amour c’est pas plus lol que les viols sur lesquels elle a bien lolé, je vais pas non plus aller chercher une pelle, elle mérite de vivre loooongtemps. Je suis sa première fan à force, et je deviens curieuse de voir jusqu’où ça peut aller. (comme toutes les personnes qu’elle a harcelées d’ailleurs).

Donc elle va te dire de manger des tonnes de chou parce que son corps brûle… les glucides. Et aussi elle arrête le gluten en 2011, mais elle explique bien qu’elle n’a pas de maladie cœliaque. Jacadi a dit fait des lavements, cherche pas d’explik aux gens dont la vérité est tellement ailleurs qu’on trouvera jamais où sinon tu vas mourir sur l’autel de l’épuisement et personne ne veut ça.

À un moment elle a un intérêt spécifique sur la guerre des Malouines. Elle a posé ça là on en saura jamais plus (j’ai vu ça dans un film, dans les années 90, c’était un intérêt assez courant pour plein de personnes). Et puis en 2013 elle commence à s’intéresser à l’autisme, quand Josef Schovanec fait ses premières apparitions à la TV.

Là, Voldemort a enfin trouvé son propre point Godwin pour foutre la merde partout : l’Autisme. C’est là, non diag, qu’elle rencontre un prédateur du milieu qui la saute pendant 3 semaines et prend ses jambes à son cou quand il découvre l’ampleur de son déluge cérébral en l’ayant bien brainwashé à son discours sur la pureté, mais c’est aussi là qu’elle ne lâchera plus rien sur sa place dans le milieu de l’autisme. Comme son petit ami (lui dites pas que c’est un prédateur, il a encore besoin de l’utiliser depuis que lui même s’est grillé en assumant de dire qu’il se tapait sa diagnosticienne… qui est PSYCHANALYSTE !!!? et qu’une femme a eu le courage de l’ouvrir et de brosser les détails sur ses petits dessins caricaturaux sur d’autres pontes de l’Autisme en FR qui veulent NOTRE BIEN… pardon, je viens de rire comme une mouette matinale, là). En gros il s’en sert de flûte, et elle fait les notes en continuant les trips de gourous sans prendre de trips, ce qui est proprement hallucinant à jeun.

SURTOUT, elle arrive en amie d’un représentant national de l’autisme national, et là, le malaise s’intensifie, parce qu’elle lui colle aux semelles jusqu’à la gauche, trouve le moyen d’être toujours visibles sur ses vidéos de conférences, dans les pic nic d’élus et autres réunions tupperware du CRAIF où elle a inscrit son assos prétendant défendre les droits des autistes, etc… (un peu comme le photo bombing, elle intervient depuis le public comme si de rien était etc etc etc etc).

 

Bien entendu elle se retrouve diagnostiquée par des PSYCHOLOGUES, ce qu’elle dira sur un site hygiéniste (la puretayyy est pleine de vices) qui luttent contre le cancer, là où ce régime l’a sauvé de l’anorexie et va « maintenir son autisme » dans sa meilleure forme supracérébrale. (je suis pas fan de SF, mais là j’ai l’impression d’être Alice aux pays des merveilles qui vient de manger un champignon bizarre juste en écrivant ça, et clairement l’Augmentin et la crème d’artichauts sur pain de mie aux céréales ne peuvent pas faire ça).

 

Ouais ouais ouais…

 

Donc c’est pile poil à ce moment là qu’elle entre en guerre contre les faux et les vrais autistes, avec son petit diag de psychologues et sa poire à lavement ou ce qu’il en reste.

Avec en ligne de mire : les femmes qui réussissent dans leur vie et sont diagnostiquées sont des impostures sauf elle, qui est masculiniste, validiste, raciste, citation :

« Il y a plus d’autisme dans les pays civilisés car ils sont plus avancés que les autres ». (je sais pas combien de points de bingo ça vaut, mais je pense elle tient le Saint Grââl de la perturbation endocrinienne et c’est pas faute de claquer 500 balles par mois en carottes.

Bon sur la partie diag elle est un peu de Kanner, un peu d’Asperger, un peu de prototypique (en quelques vidéos), ajoutez moi 5 pattes de chats noirs écrasées, 3 dents de chauve souris ivres, une racine de mandragore et les fémur de ses petits hamsters défunts et vous m’en donnerez des nouvelles…

 

Problème et paradoxe : elle a quand même fait des thèses (je sais plus si y en a une seule validée mais si y en a bah y en a qu’une seule, sur 3 c’est pas lourd pour une personne supracérébrale qui ressent le magnétisme, l’aura des plantes et est en harmonie avec le cosmos après apposition des mains par des magnétiseurs). Et elle se référence comme conférencière (je l’ai entendue qu’une fois, en fait elle tourne sur les faux et les vrais autistes en PERMANENCE exactement comme sur le web sans que personne lui demande d’abréger jamais, et c’est tout, ok là c’est pas très sympa, mais elle est aussi antivaxx mais dans la nuance que :

les vaccins ne causent pas l’autisme parce que c’est génétique, juste ils tuent trop de nourrissons dans les 5 mn suivant l’injection. BREF je lancerai pas d’appel à témoins et j’irai éventuellement en parler à des gens qui sont morts de la rougeole ces 5 dernières années à cause de ces conneries). Et puis elle a le Dr. ès autisme reconnu nationalement comme caution et bouée de sauvetage chaque fois qu’elle dit des insanités. Donc ses entrées dans les institutions nationales, bientôt au gouvernement etc.

Et ça ne dérange personne.

PER…

 

SONNE des autres assos inscrites au CRAIF.

 

Elle espionne juste tout ce qui bouge sur l’autisme toute la journée pour délimiter le champ du vrai et du faux sur l’échelle de Hoaxland et tenir des conf à 10 balles sur le sujet (bah 5 personnes 50 balles 1h30 de taf pour rabâcher la même chose avec trois termes savants en changeant le titre dans le thème, ça le fait, c’est proche gourou).

Donc moi là dedans je sais pas trop quoi penser de son diagnostic ou de sa légitimité (comme celle de Napoléon, voyez) à causer d’autisme, et je capte pas bien ce que font les élus des autres assos, mais bon j’ai aussi assisté à une conférence de Schovanec où il n’a pas levé un pouce quand la Présidente d’Asperger Amitié a dit que les vaccins de son aujourd’hui grand fils diagnostiqué ASPERGEEEEER petit ont amplifié post ROR, donc plus rien ne m’étonne.

 

Et quand je lui ai répondu via twitter direct, j’ai reçu 50 000 capta sur son alignement avec le Cosmos (principalement avec Ur anus, I guess), et autres témoignages et preuves de bullshitting à l’appui par capta parmi d’autres témoignages de harcelées.

Donc oui, méfiez vous des faux prophètes. Comme dans La nuit du chasseur, où toute la merde se passe dans l’obscurité et les caves, faites vos propres recherches sur Voldemort, et diag ou auto diag, rassurez vous tout de suite : de quoi que ce soit, vous vivrez toujours plus haut et en lumière que ce type d’individu.

 

J’aurais bien mis un lien sur ma cagnotte, mais Voldeum’ m’a tellement polluée ces derniers temps, que je lui ferai pas ce bras d’honneur supplémentaire, je vais rester en mode Reset à la Robert Mitchum, et finir ma crème d’artichaut, comme mon petit cœur, tranquillement avec ma Team Support extra.

Il manque 400 balles à ma cagnotte, j’ai du reprendre un micro crédit, et mon loyer n’est que partiellement (choix cornélien que manger des cailloux ou garder son logement), si vous souhaitez me filer un coup de main ou connaissez des personnes qui peuvent le faire, vous la trouverez sur go fund me « viol » devrait suffire à la recherche, mais je déconseille le texte, je l’ai écrit 3 fois, la 1ère en plein ptsd en pensant que j’allais vomir quand à la fin du truc et sans l’avoir publié (je l’avais gardé en roue de secours ultime en cas de grosse loose, et ne souhaitait pas que mes amis et autres ex petits amis pour qui j’ai un peu de valeur, même quand on ne se parle cordialement plus mais qu’on se lorgne à travers le web l’apprennent ainsi), mais le mode pilote automatique de sabotage de Voldemort a marché, donc je dois l’assumer. Et c’est plus simple en allant physiquement mieux, même si je m’en serais bien passé.

 

Et sachez qu’outre mes frais exorbitants de coiffeur Barbie Viol et d’EMDR pour me sortir de ce trou : j’ai péché. à J+10 aussi post viol, j’ai appeler un ami et pris le train en 2de et en preums SEULE comme une dingue qui cherche à se faire violer,  pour la Bretagne, 3 jours, pile après ce shitstorming insupportable dont je n’en pouvais plus, sentir la mer, les draps propres d’un lit superposé pour enfants qui sent la lessive et le ferry pour l’île de Groix me planquer chez mon ami Soleil, à la rescousse, dont j’ai déjà parlé ici l’été dernier. Pour retrouver confiance dans des hommes safe… et là encore, même si Dieu ne m’a toujours pas donné la foi par apparition de Bernadette Soubirou (WHERE ARE YOU, dear?) ça m’a fait un bien fou. Même si ma mortem routine s’est emparée de moi dès la sortie de la gare Montparnasse quand un type au même profil que mes violeurs s’est approché de moi comme si on se connaissant en me lançant « Tiens Voilà la plus belle, on se connait déjà tu sais ». Et que je me suis mise à HURLER devant tout le monde et le traiter de PUTAIN DE HARCELEUR DE MERDE. Pendant qu’il rigolait en me traitant de folle. Vous êtes tellement prévisibles. Je lui ai répondu c’est ça, rit bien de ta connerie. La classe. La joie.

J’aime Soleil, toujours autant. Mais j’aime aussi Valentin (en ce moment), Tomas, qui vient de temps en temps s’occuper de moi et qui sait toute l’affaire, Gilles, et mon BF Amaury qui est non hétérosexuel. Et je suis triste en avance de devoir supprimer toutes les louanges que j’ai pu émettre au sujet de Josef Schovanec, mais malheureusement, j’ai récemment un autre ami aspie qui s’est retrouvé sdf en faisant les frais des élites à qui je ferais bien avaler la cuillère en argent qu’ils ont eu dans la bouche dès la naissance par moment, pour voir si y a un apport en glucides sup’ qui maintienne leur véritable autisme au top a contrario de ce qui ne sont pas happy Friends avec Cluzel. Et voilà ce qui m’ a fait beaucoup de bien et permis de prendre du recul (en plus de la Support Team from HELL que j’ai… on fait un club de fausses autistes…. ça craint un peu on est de plus en plus nombreuses, je serais Voldemort, je me méfierais quand même).

J’avais besoin de voir Soleil. je pense que tout le monde peut comprendre pourquoi, je ne l’ai pas affublé de ce pseudo pour rien. Soleil est un type sérieux, et droit dans ses bottes. Et je ne l’avais jamais vu triste. Je n’ai pas du vouloir voir mais ça m’a permis d’en avoir le cœur net. Et d’un soleil, on ne peut rien attendre de plus, quand on l’a déjà dans son entourage, ou sinon c’est qu’on est bien prétentieux. à soleil donné, on ne réclame pas de restes de rayons puisqu’on a déjà tout.

Et j’ai traversé tout ça, dans tous les états. Soleil m’a récupérée piteuse. Moche, morte, le visage dégluti par les problèmes de peau, du au manque de sommeil, JAMAIS de ma vie je n’ ai voyagé avec une telle trousse de secours de médicaments, et je ne puis boire… et nous avons un peu bu, et j’ai eu mal, mais l’iode de la mer me l’a fait accepté, nous avons regardé les bateaux. et beaucoup marché. Ce qui tombe bien car Soleil (et je ne le savais pas) aime les bateau. Et moi j’aime marcher. J’embête beaucoup soleil depuis que je le connais sur un sujet qui ne me regarde pas. Et surtout quand j’ai compris qu’il avait pas tant l’occasion d’en parler. Et j’ai résumé mes viols en des mots plus « acceptables » pour ne pas lire l’horreur dans ses yeux. Et Soleil (je crois qu’il m’a jugé sans le vouloir, mais je crois que ça a changé entre temps, ce type est sérieux dans ses affaires. Il sait remettre en question ses propres a priori mieux que quiconque, c’est en grande partie en cela que je l’apprécie d’autant). J’attendais rien ou tout ou rien du tout ou tout ça, enfin j’avais peur. Et bien sûr j’ai fait comme si de rien était. J’étais hyper mal à l’aise, je cache bien mon jeu, le masking, les pseudos fausses autistes connaissent bien… Et puis j’ai failli fondre. Le dernier soir, mais je cache bien mon jeu, soleil n’a rien vu. Quand il s’est excusé d’être absent ou de l’avoir paru ces trois jours. Alors qu’il n’y avait pas un brin d’ombre, parce que ses soucis l’emportaient et que j’ai tu les miens, parce que se faire sans arrêt rappeler que ton nouveau prénom est Viol, c’est CHIANT. et y a pas de poire à lavement pour ça, malheureusement. Voilà pourquoi j’avais tant besoin de voir Soleil comme son nom l’indique. J’ai pas détaillé, parce que j’aurais vu sa tête à soucis. Plus je le connais plus je connais sa tête à souci. Et au lieu de ça j’ai découvert qu’il pouvait bitcher la mort sur des gens qui sont nuls en bateaux, et ça m’a rassuré de savoir qu’il avait aussi quelques intérêts spécifiques de compensation des traitrises sociales qu’on a pas choisi d’avoir même s’il est non autiste. J’avais peur que Soleil sache, et mes potes, et voilà, ceux qui passent par là vous saurez. Mais « Lemalestfait » étant passé et comme j’ai plus de ressources internes (je déplore juste je capta pas l’aura des passiflores, mais tant pis, on peut pas être bonne ET BARBIE et sniffer le cosmos en même temps, j’accepte, c’est dur je resterai forte) que Lagardère, Nike, Flying Emirates, Coca Cola et Dassault réunis pour me sortir de là, j’ai vu Bernadette Soubirou (a y est Voldemort vient de me contaminer, j’étais sûr que ma bactérie avait un lien avec tout ça) dans les yeux de Soleil. Sans qu’il sache qu’il parlait à une morte, un pantomime volubile (attation oxymoron) et un fantoche de vie. Et mon besoin était là. Et Soleil était là, et la Team est là. Et comme disait mon ami de lycée fusillé sur la place de son village en d’autres temps en s’interposant dans un braquage de son bureau de tabac… Hugo. L’important c’est d’être pas mort.

 

Je vais faire la dernière en gangsta :

Call me Norma Beast, Bitch please,

No Paz no run, no paz’a ran

U were already triggered inside since the beginning

You gave me the drums

for I’ve just killed your so-called skills.

Wanted to bully me like an NT,

I got your back now, right in the ass.

Beware of the false prophets. Your crazy ass’perger is the only one fake.

Joy Matters.

 

Pour la route sur les lavements (parce que dans la version Réguénerre, tout le matos qu’il faut, j’ai pas dtenu la 3ème minute de la vidéo) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

3 commentaires sur « Beware of the false Prophets. Autistes, Asperger, NA, bisounours et Gargamels. Guest : Robert Mitchum. »

    1. Merci, oui ce genre de choses est vraiment dur à encaisser dans cet état. Cette nana adepte de tout un tas de conneries des fakemed en passant par des délires sur le cosmos et en insultant toutes les femmes qui ont été diagnostiquées (idem pour les autodiag) c’est largement indigeste. Et c’est pour cette raison que l’omerta sur son compte doit s’arrêter. N’étant pas la seule à avoir subi son déluge cérébral, il ne serait pas trop tôt qu’on ne la laisse plus tenir des propos haineux ou inappropriés ou ignorants des minorités, à l’écouter elle est le seul prototype féminin ayant droit de se dire autiste… ce qui est quand même le comble, c’est toujours des « fauSSES » autistes, jamais des « faux »…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s